Parole aux promoteurs de la région Nantaise

Trois opérateurs du secteur du logement neuf de la région nantaise ont analysé, pour l’Indicateur Bertrand, les caractéristiques d’un marché qui reste attractif.

Parole aux promoteurs de la région Nantaise
Parole aux promoteurs de la région Nantaise

LES INTERVENANTS


• BERTRAND MOURS, président de la Fédération des promoteurs constructeurs Pays de la Loire et directeur Pays


de la Loire d’ADI


• CHRISTOPHE DESFOSSÉS, codirigeant de Bati-Nantes


• DENIS JEANNIN , directeur promotion d’Espacil - agence de Nantes


I.B. : Quelles sont les caractéristiques du marché de l’agglomération nantaise ?


Bertrand Mours : Nous avons assisté en 2007 à une stabilisation du marché sur le périmètre de l’Observatoire du logement de la Métropole Atlantique (Oloma), qui couvre 30 % du territoire des Pays de la Loire. Depuis cinq trimestres, environ 650 logements ont été vendus, et le premier trimestre 2008, avec 878 ventes, a été très satisfaisant. Le marché est en train de changer de nature, avec des taux d’intérêt en hausse et une capacité d’emprunt qui s’est réduite de 10 à 15 % en l’espace d’un an. À ces contraintes, il convient d’ajouter la flambée des coûts liés aux transports. Dans ce contexte, les centres urbains deviennent plus porteurs que les troisièmes couronnes. Les grandes agglomérations tirent bien leur épingle du jeu, grâce à un maillage efficace de villes comme Nantes, Rennes ou Angers, sans oublier Saint- Nazaire et l’attractivité croissante de la côte. Enfin, en matière d’offre, nous observons l’arrivée de produits correspondants à des niveaux de logements abordables ou maîtrisés, à 2 400 € le m2, notamment sur les secteurs de Malakoff, Bellevue ou Bottière.


Denis Jeannin : Effectivement, ce maillage entre Nantes, Saint-Nazaire et les stations balnéaires comme Les Sables d’Olonne, Pornic, Le Croisic ou La Baule permet de disposer d’une offre diversifiée. Celle-ci s’adapte à un contexte démographique très dynamique, comme nous l’observons sur le littoral qui est devenu attractif pour une population de seniors.


Christophe Desfossés : La qualité du marché nantais a attiré bon nombre d’opérateurs. Cette présence est logique, car la région se distingue par une bonne santé économique et un taux de chômage inférieur à la moyenne nationale. De plus, dans ce contexte favorable, Nantes apporte un attrait culturel incontestable et cet ensemble prend la forme d’un “effet Grand Ouest” qui voit, par exemple, l’arrivée de cadres parisiens.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur