Ouest : la voie de la transformation

Dans le projet de Grand Paris Express, l’ouest est à pied d’oeuvre pour accueillir dignement la nouvelle desserte.

Ouest : la voie de la transformation
Ouest : la voie de la transformation

Ce sera la ligne 15 (découpée en trois tronçons compte tenu de ses 75 km de tracé autour de Paris) qui offrira de meilleures dessertes au secteur. Celle-ci reliera Boulogne et le Pont de Sèvres à Noisy-Champs en 35 minutes. Ce tronçon dont les travaux ont démarré, devrait être mis en service en 2020 et être empruntée par 300 000 voyageurs. Sur le tronçon ouest, elle reliera Saint- Cloud, Rueil-Suresnes-Mont-Valérien, Nanterre La Boule, en 2025 puis La Défense, La Garenne-Colombes, Bois-Colombes, Bécon-les- Bruyères, les Agnettes, les Grésillons et Saint-Denis Pleyel à l’horizon 2030. Difficile d’énumérer tous les chantiers qui accompagnent cette mutation : Fort d’Issy, écoquartier des Bords de Seine, Coeur de Ville… À la Défense et à Nanterre, d’importantes opérations d’aménagement sont en cours (Seine Arche et écoquartier Hoche, gare multimodale de Nanterre…). Courbevoie, Bois-Colombes et Asnières bénéficieront aussi des bienfaits de la ligne 15. À Asnières, en dehors de la ZAC Asnières Bords de Seine, deux projets d’ampleur sont appelés à voir le jour dans les années qui viennent : les ZAC Parc d’Affaires (1 000 logements) et la ZAC (PSA) associant bureaux (85 000 m2), commerces (5 000 m2), services, équipements publics (1 000 m2) et un autre écoquartier d’environ 400 logements. Quant aux communes de Versailles et de Saint- Quentin-en-Yvelines, elles sont également concernées par le Grand Paris Express avec la ligne 18.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur