Notre palmarès des 10 villes où investir en 2014

Évolution des prix, marché locatif mais aussi démographie, emploi… autant de critères qui ont servi à notre classement 2014 pour mesurer le dynamisme économique et l’attractivité immobilière d’une ville.

Notre palmarès des 10 villes où investir en 2014
Notre palmarès des 10 villes où investir en 2014

Cette troisième édition de notre palmarès des villes les plus attractives au plan économique et immobilier met Nantes à l’honneur, détrônant ainsi Bordeaux qui était en tête du classement depuis deux ans et qui passe en 3e position. La ville de Nantes est talonnée de très près par Toulouse qui conserve sa 2e place. Lyon arrive en 4e position à la place de Strasbourg qui redescend en 8e position, tandis que Villeurbanne entre dans notre Top 10, s’offrant la 5e place (contre la 11e place l’an dernier). Montpellier qui était en 10e position en 2013 remonte en 6e place. Juste devant Paris. Lille, Marseille, Toulon et Nice sortent du palmarès. À noter aussi l’entrée de Clermont-Ferrand et de Nîmes à égalité à la 9e place.


 


Le dynamisme économique d'une ville


Comme en 2013, pour établir notre classement, nous avons eu recours aux dernières données de l’Insee sur le plan démographique et sur celui de l’emploi, sachant qu’une ville dynamique est d’abord une ville qui offre une croissance de sa population et de ses emplois. Sur le plan immobilier, nous avons étudié l’évolution des prix du neuf et de l’ancien en 2013 par rapport à 2012, partant du principe que plus les prix résistent, plus ils démontrent le dynamisme d’une commune. Et de ce point de vue, il y a des évolutions notables. Dans l’ancien, par exemple, les prix baissent quasiment partout. Sauf à Lyon, Le Mans, Clermont-Ferrand, Montpellier, Nîmes et Strasbourg.


 


L'évolution des prix de l'immobilier, les loyers...


Dans le neuf, une quinzaine de villes voient également leurs prix chuter. Mais d’autres comme Aix-en- Provence, Amiens, Angers, Clermont- Ferrand, Metz, Montpellier, Nantes, Toulouse ou Tours s’affichent toujours en hausse. En ce qui concerne les loyers, sur les 30 villes étudiées, plus de la moitié voit leur prix chuter ou augmenter moins vite que l’infl ation. Les 2-pièces sont toutefois moins impactés que les studios. Quant à la part des investisseurs sur les ventes de logements neufs, la donne a quelque peu changé avec le Duflot, cette part oscillant de 14 % (Saint-Étienne) à plus de 60 % (Bordeaux, Nantes, Metz, Toulouse, Amiens...). Comme l’an dernier, pour chaque critère, les villes ont été classées en fonction des résultats, la première obtenant un point, la seconde, deux points, et ainsi de suite. Au final, notre palmarès regroupe les dix villes qui obtiennent le moins de points et donc le meilleur classement.


 


Nos critères :

  • Évolution démographique sur 5 ans *
  • Évolution de l’emploi sur un an *
  • Évolution du nombre d’étudiants sur un an **
  • Évolution du prix moyen au mètre carré dans le neuf en 2013 sur un an ***
  • Évolution du prix moyen au m2 dans l’ancien en 2013 sur un an***
  • Évolution du loyer d’un studio en 2013 par rapport à 2012****
  • Évolution du loyer d’un 2 pièces en 2013 par rapport à 2012****
  • Part des investisseurs en 2013 dans le neuf *****

*(source Insee) ***(source Insee et ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche) ***(source Perval/Notaires)  ****(source Clameur) ***** (source FPI)


 

Palmarès des 10 premières villes
Ville Classement Démographie Evolution emploi Evolution étudiants Prix neuf Prix ancien Loyers T1 Loyers T2 Parts investisseurs
1- Nantes 8 3 7 7 8 8 18 3
2- Toulouse 7 10 1 10 13 10 5 7
3- Bordeaux 5 1 6 11 13 14 15 2
4- Lyon 3 5 3 19 2 12 4 20
5- Villeurbanne 1 2 30 25 8 2 3 12
6- Montpellier 2 11 10 6 2 19 21 14
7- Paris 4 8 13 16 15 5 11 23
8- Strasbourg 16 16 11 29 5 7 10 9
9- Clermont-Ferrand 9 17 24 3 1 27 14 15
9*- Nîmes 13 6 21 27 4 3 17 19

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur