Normandie: les secteurs qui ont la cote pour acheter un logement neuf

De nouvelles opérations apparaissent dans un marché plus sage et mieux soutenu par des politiques ciblées en faveur de l'investissement locatif et de la primo-accession. Démonstration.

Normandie: les secteurs qui ont la cote pour acheter un logement neuf
Normandie: les secteurs qui ont la cote pour acheter un logement neuf

Avec 20000 logements lancés sur le marché au deuxième trimestre, la Normandie participe à la reprise. Depuis le début de l'année et la mise en place du dispositif de défiscalisation de la loi Scellier, les investisseurs sont revenus sur le marché. Après une fin d'année difficile, celui-ci s'est dégrippé.



Et si des queues de programmes sont encore accessibles dans des conditions avantageuses,de nouvelles opportunités se font jour. Avec une priorité donnée aux emplacements centraux et au développement durable.


L'offre se concentre sur les grandes villes et le littoral, dans une moindre mesure. En Haute-Normandie, les métropoles de Rouen et Caen apportent en effet des garanties de développement et de demandes de logements qui justifient de nouvelles opérations, pour des acheteurs en résidence principale et des investisseurs, en accession libre et pour le parc social.



À Rouen, une dizaine de résidences intra-muros


Au coeur d'une agglomération de 411 000 habitants et d'un bassin d'emplois de 730000 personnes, Rouen est depuis quelques années animée par une politique de grands projets: Rouen Seine Ouest, Rouen Innovation Santé, le parc de la Ronce… elle favorise son attractivité économique. Et sur le plan des infrastructures et de l'habitat, les projets s'enchaînent, avec un site phare, le nouvel éco-quartier Flaubert, à la sortie du pont, qui accueillera à terme 10000 habitants.


Cet automne, une dizaine de résidences est commercialisée intra-muros. Les appartements y sont vendus entre 2300 et 4300€ le m2. Il ne reste qu'à poser ses meubles dans les appartements des Terrasses de Saint-Ouen, la nouvelle réalisation de Bouygues Immobilier, place du Général-De-Gaulle. Elle dispose de 4 et 5-pièces, affichés 4224 €le m2 en moyenne. Un 149 m2 est notamment vendu 522000 €. On trouve aussi un chantier achevé dans le quartier de Grammont, à côté de la médiathèque. Rue Henri-II-Plantagenêt, Nexity George V livre Park Avenue, avec quelques 4-pièces encore disponibles à partir de 165700 €. Les autres opportunités témoignent de la confiance renouvelée des promoteurs en la demande. Tout juste lancées, elles ne seront pas livrées avant 2011. Près du coeur historique, Kaufman & Broad va juxtaposer les Jardins d'Ornano aux belles demeures du siècle dernier de la rue Saint-Maur. Vendus 3 361€ le m2, les 3-pièces oscillent entre 194 000 et 244 000 €. Le promoteur investit aussi à l'angle de la rue aux Ours et la rue du Fardeau. À emplacement exceptionnel, réalisation exceptionnelle. Dans la résidence du Cadran, il prévoit de construire 31 appartements de prestige. Les derniers se déclinent en 3-pièces (285000 à 299000 €) et 4-pièces (430000 €).


Dans le quartier de la gare, Bouygues Immobilier a imaginé le Rive Droite, une résidence, qui propose du studio au 5-pièces (3426 € le m2), avec balcons ou terrasses, à proximité des commerces de la rue Jeanned'Arc.


Près du quartier Saint-Gervais, il commercialise en même temps le Cour Saint-Gervais (3570 €le m2), avec de jolies vues sur les toits. Toujours sur les hauteurs, Nexity-Appolonia vient de lancer Tendance Loft, rue Henri-Dunan. Ses appartements, livrables à partir du deuxième trimestre 2011, sont encore disponibles dans toutes les surfaces et à partir de 79000 €. Enfin, pour les familles nombreuses, Séri Ouest lance Cassiopée, au coeur du quartier du Vieux-Marché, rue Saint-Jacques, un programme composé de 24 logements de deux à sept pièces.


Les promoteurs nationaux sont aussi dans l'agglomération. À Déville-lès-Rouen, Icade Promotion Logement affiche L'Escale et Nexity George V Les Terrasses de Flaubert. Kaufman & Broad réalise le Domaine d'Aliénor à Petit-Quevilly, la Résidence du Parc des Loisirs à Franqueville-Saint-Pierre et Les Grands Champs II au Mesnil-Esnard. Bouygues Immobilier vend des appartements à Mont-Saint-Aignan (Oxford) et au Mesnil-Esnard (Coeur Mesnil). Nexity George V propose 42appartements lumineux au Clos Saint-Yon à Saint-Étienne-du-Rouvray. En bordure de Bonsecours et du Mesnil-Esnard, HI Invest lance enfin les Allées du Parc.



À Caen, bientôt de nouvelles opérations


Dans l'autre métropole de Haute-Normandie, les ventes sont reparties. Selon la direction régionale de l'équipement, on a enregistré 148 ventes au premier trimestre 2009 et 180 au second trimestre, contre 457 seulement au troisième trimestre 2008 et 36 au quatrième trimestre 2008. Les stocks de logements en vente ont diminué. Les délais d'écoulement sont passés de 38 mois au quatrième trimestre 2008 à 6,2 mois au second trimestre 2009.


Dans le centre, Investir immobilier réalise actuellement 53 logements sur l'ancien site du cinéma Malherbe (la résidence Eugène Roy) et 92 logements sur les Rives de l'Orne, avec le promoteur constructeur local Safaur.


Aux abords du centre, Nexity conçoit les Villas Mathilde, 155 logements sur les friches de l'Institut Lemonnier. Une première tranche de 2 à 4-pièces sera livrée début 2010.


Séri Ouest exploite un bon emplacement dans le quartier Venoix, où elle vient de lancer la résidence Aurore, avec 37 appartements du studio au 4-pièces. Plusieurs opérations arriveront bientôt sur le marché, conduites par Eiffage Immobilier sur Le Bon Sauveur et Bouygues Immobilier, sur le quartier de la Grâce de Dieu. Ce dernier réalise aussi Le Val de Lisle à Fleury-sur-Orne, où il propose des surfaces à 2 537 € le m2 en moyenne, Villa Atalante (2 740 €le m2) et Millenium (2771 € le m2 en TVA 5,5%) à Hérouville-Saint-Clair.


À dix minutes du centre, Bouygues Immobilier est présent sur Fleury-sur-Orne où il propose encore quelques maisons sur le Val de Lisle (199000 €pour 105m2 sur 5-pièces).



La Côte fleurie, des fins de programmes très bien situés


Le littoral, de Honfleur à Cabourg, a particulièrement souffert du coup de frein sur les marchés immobiliers et semble redémarrer plus difficilement. La rareté du foncier impose des prix conséquents et le marché locatif est plus limité.


Aux portes de Honfleur, la petite commune de la Rivière-Saint-Sauveur accueille le nouveau Domaine du Verger, composée de maisons de trois et quatre pièces (Séri Ouest).


Fiderim achève la commercialisation du Lion de Nacre à Lion-sur-Mer. À Trouville, le long de la Touques, une demeure de 29 appartements est achevée en face du parc du Manoir. Son promoteur commercialise les derniers 3-pièces entre 297000 et 302000€.


De l'autre côté du pont, Deauville offre plusieurs fins de programmes. Icade achève Sur le Quai face au bassin Morny, près de la place Morny et de la gare avec des 3-pièces de 265000 à 335000 €. Eiffage termine sur le même périmètre Le Carré Hoche. Vinci Immobilier dispose de 2-pièces, à partir de 216 000 €. Juste à côté, à Touques, Nexity George V affiche de nombreuses maisons de quatre et cinq pièces (à partir de 292000 €) sur la résidence du Haut Bois, 51 maisons livrées l'année dernière. Sur les hauteurs, Bouygues Immobilier commercialise Parc Bel Horizon (3287€le m2). SNC Villers affiche avec La Cour Carrée des 2-pièces (120000 à 145000 €) et 3-pièces (210000 à 340000 €).


La résidence Marine (Eiffage Immobilier) vient d'être livrée sur l'avenue Micheld'Ornano à Blonville-sur-Mer. À moins de 150 mètres de la plage, ses derniers 3-pièces sont vendus de 230 000 à 240 000 € pour 74 à 86 m2. Foncière Escudier poursuit la commercialisation d'Eden Home, 14 appartements du 2 et 4-pièces duplex et de trois villas situés juste à côté du golf. Cet automne, il lance l'Avocette à Merville-Franceville-Plage, à sept kilomètres du rivage et près de 350 hectares de réserve ornithologique et les Promoteurs d'Aujourd'hui les 13 appartements de Villa Marine.


Dans le centre de Cabourg, Nexity George V a livré Les Belles Rives, entre la mer, le golf et l'hippodrome. Son petit plus : un jardin paysager baigné par la rivière. Et sa dernière opportunité: un 4-pièces de 59m2 à 242555€.


L'ambiance est moins mondaine entre Bernevillle-sur-Mer et Houlgate. Dans la station balnéaire, Bouygues Immobilier dispose de quelques maisons de quatre pièces (82 m2), à partir de 248 000 €, dans la résidence du Parc Vert Marine, livrée fin 2007.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur