Nord : Quoi de neuf pour l'habitat à Lille ?

Malgré une forte demande de logements, la production marque le pas dans la capitale du Nord. Les programmes en cours misent sur la conjonction d'un bon emplacement et du développement durable.

Nord : Quoi de neuf pour l'habitat à Lille ?
Nord : Quoi de neuf pour l'habitat à Lille ?

Même si Martine Aubry a su relever les objectifs du programme local de l'habitat de 5 000 à 6 000 logements par an, la production a ralenti sur la région lilloise. La FPC (Fédération des promoteurs-constructeurs) a enregistré des volumes en baisse de l'ordre de 40 % en 2008.



Le logement individuel est particulièrement en recul, avec une chute de 65 %. D'après Jean-Michel Sède, président de la FPC, ce recul s'expliquerait en grande partie par un taux de désistement important, découlant des problèmes de financement. Les appartements auraient mieux résisté, avec des volumes en diminution de 35 % environ. Côté prix, de même que la chute est limitée sur les transactions dans l'ancien (autour de 5 % dans le centre), les propositions se maintiennent. Selon Jean-Michel Sède, on ne devrait pas voir de réductions importantes dans l'hypercentre. Des opérations promotionnelles pourraient se multiplier sur les queues de programme en périphérie. Là, le président de la FPC recommande aux acheteurs d'être sélectifs, en fonction de leurs objectifs de placements.


Pour l'heure, on trouve sans surprise peu de lancements sur Lille. Boulevard Hoover, un nouveau programme est à l'affiche : Vérose, par le promoteur Icade. Placé au coeur d'Euralille 2, proche du nouveau siège du Conseil régional et sous le signe du développement durable, il met toutes les chances de succès de son côté en s'attribuant en plus les services de Dominique Perrault, l'architecte de la Très Grande Bibliothèque à Paris. Originale et contemporaine de l'extérieur, bien pensée de l'intérieur, la résidence sera équipée d'une chaudière collective au gaz et d'un système de capteurs solaires. Dans le secteur en développement du Bois Habité, elle sera aussi près des métros, de la gare, des centres commerciaux, des crèches et des écoles. Ses 2-pièces oscillent entre 146 000 et 189 000 €.


Des 5-pièces sont à vendre 390 000 à 409000€ pour 126 à 127 m2.


D'autres résidences sont à l'affiche sur la capitale du Nord. Dans le même périmètre, Bouwfonds Marignan a précédé Icade avec le Polychrome. Là aussi, l'architecture est innovante. Du studio au 5-pièces, les appartements ont été conçus pour profiter au maximum de l'extérieur, grâce à des espaces très ouverts. Certifiés HQE®, beaucoup sont libres en 3-pièces (de 235 500 à 261 500€) et 4-pièces (de 251 500 à 405 000 €). Le promoteur clôt les Terrasses de Muy, résidence de 30 appartements dans le quartier de Saint-Maurice.


Des résidences près des transports


Côté maisons, Palm Promotion a posé les premières pierres d'une résidence sécurisée, Palm-Parc, toujours à Wasquehal. Avec un gardien chargé de l'entretien des lieux, des façades en bois et des matériaux pérennes, c'est une ambiance de village qui s'y dessine.


Les 4-pièces sont affichés à partir de 285 000€.


On trouve des 5 et 6-pièces à Marquette-lez-Lille. Dans le Domaine de la Becquerelle, Bouwfonds Marignan en construit une quarantaine à l'architecture traditionnelle, avec toiture à deux pans et façade brique et bois.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur