Nord et Est : une offre à destination des primo-accédants

Dans la région lilloise, qui fait l’essentiel du marché du neuf, les primo-accédants sont bien présents.

Nord et Est : une offre à destination des primo-accédants
Nord et Est : une offre à destination des primo-accédants

Pour preuve, les ventes en accession progressent de 73 % au 3e trimestre 2012. " Depuis le début de l’année, ce type de vente résiste bien puisqu’elles ont progressé de 14 % pour s’établir à 553 ventes sur les 9 premiers mois de l’année contre 484 sur la même période de 2011 ", note la FPI. Dans Lille même, un ménage modeste a intérêt à rechercher  les  programmes  en  TVA réduite, puisque les prix y sont diminués de plus de  12 %. Rue Coustou, Bouygues  propose  par exemple des 2-pièces (47 m2) à partir de 126 000 € et des 3-pièces à partir de 158 000 € (61 m2). Un peu moins grands, des 3-pièces de 56 m2 peuvent aussi être acquis à partir de 131 000 € chez Vinci. Les acquéreurs plus aisés ont aussi le choix. Quai de  l’Ouest,  Icade  réalise  un  petit  programme de 46 logements dont  les 3-pièces démarrent  à 224 000 €. Face à EuraTechnologie, des 3-pièces commercialisés par Ad Valorem sont également vendus  à  partir  de  207 000 €.  À Wazemmes, Bouwfonds Marignan propose des maisons de 60/62 m2 à partir de 230 000 € (parking compris). De nombreux programmes  sont  également  en cours en périphérie à Lomme, Mons-en-Baroeul, Marcq-en-Baroeul, Wasquehal, Croix, Mouvaux… À  Dunkerque,  Nexity  termine,  rue  Gustave-Degans,  la  commercialisation  d’un  petit  programme où il est encore possible d’acquérir un 3-pièces à partir de 174 000 €. Dans l’Est, Strasbourg dispose d’une offre très étoffée dans une gamme de prix variés. Chez Icade, des 2-pièces (43 m2) sont accessibles à partir de 130 000 € et des 3-pièces à partir de 178 300 € (60 m2). Le long des rives du Rhin, plusieurs programmes sont également en cours et des 3-pièces s’affichent entre 211 000 et 230 000 €. À Metz, Bouygues propose quelques opérations, notamment avenue André-Malraux, place Saint-Vincent et rue Pierre-Mendès-France, où des 2-pièces sont accessibles autour de 160 000 € et des 3-pièces à partir de 175 000 €. À Nancy, hormis un programme Akerys, rue du Maréchal-Koenig (2-pièces à partir de 127 000 €), peu de programmes sont en cours. Reims offre plus d’opportunités. Eiffage commercialise des 2 et 3-pièces dans une fourchette de prix de 128 500 à 208 100 €. De petites maisons sont également proposées par Bouygues boulevard Gay-Lussac à des prix  très attractifs : 154 500 € pour un 3-pièces et 182 000 € pour un 4-pièces.


 


Des quartiers à fort potentiel pour les investisseurs


Avec une réduction fortement diminuée en 2012, force est de constater que  les  investisseurs sont moins présents dans le Nord et l’Est. Dans la région lilloise, un secteur traditionnellement prisé des investisseurs compte tenu de la forte présence des étudiants, les ventes à cette clientèle ont même chuté considérablement (– 51 %).  Pourtant, les opportunités ne manquent pas et le Duflot autorise une réduction d’impôt supérieure au Scellier : 18 % contre 13 % précédemment. C’est donc le moment d’en profiter, l’offre étant tout à fait intéressante dans la plupart des villes. Entre Lille et Lomme, par exemple, quai de l’Ouest (Nacarat), un quartier en pleine expansion (éco-quartier), des 2-pièces sont accessibles à partir de 175 000 € (42 m2). Proche d’Euratechnologie, un autre programme mérite l’attention,  celui d’Icade,  rue de Douai dont  le 2-pièces démarre à 154 000 €. À Strasbourg, côté part des Poteries, des 2-pièces sont vendus à partir de 107 000 €. À Neudorf, un quartier aujourd’hui très prisé grâce au tramway, des 2-pièces de 43 m2 sont proposés par Vinci autour de 150 000 €. Chez Bouwfonds Marignan, des 2-pièces sont également disponibles à partir de 180 000 € à Cronenbourg et à partir de 160 000 € à Oberhausbergen.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur