Nord-Centre : le pass-foncier nouveau sésame immobilier

Les programmes se concentrent dans des secteurs porteurs, alors qu'État et collectivités développent des stratégies pour intégrer les primo-accédants à la reprise.

Nord-Centre : le pass-foncier nouveau sésame immobilier
Nord-Centre : le pass-foncier nouveau sésame immobilier

Le Clos Mirabeau (Pierres et Patrimoine de France) à Joué-les-Tours, les Terrasses de Faraday (Sami Promotion) à Tours, les Vergers des Paradis (European Homes) à Vineuil, dans le Loir-et-Cher ou encore les Cerisiers (Cabinet Peterson) à Orléans…


Les programmes de maisons et d'appartements éligibles au pass-foncier se multiplient dans la région Centre et avec eux, le vent a tourné aux profit des primo-accédants.


Dans les grandes villes régionales, Orléans, Tours et Chartres, qui manifestent les plus fortes croissances démographiques, les prix se sont orientés à la baisse entre le 2e trimestre 2008 et la fin du 1er semestre 2009. L'offre est repartie avec des produits au plus proche de la demande actuelle, animée par Bouygues Immobilier, Nexity George V, Icade Capri, Aegide, Exeo Promotion, ING Real Estate Development, Catella Residential et Merhill. Elle oscille dans l'ensemble entre 2 000 et 3 300 €/m2 dans les programmes en cours de commercialisation, selon les prestations et les emplacements.


Avec le prêt à taux zéro, qui constitue une avance remboursable sans intérêt, complétée par une aide de la collectivité locale de 3 000 à 5 000 € selon sa situation familiale, de nombreux ménages peuvent à nouveau boucler leurs dossiers de financement. Tout en prenant garde de ne pas investir dans un secteur à risque, éloigné des transports en commun.


Dans le Nord, l'offre (en adéquation avec la demande) est depuis plusieurs années concentrée quasi-exclusivement dans l'agglomération lilloise dont le dynamisme économique est sans comparaison possible avec le reste de la région. D'après la chambre des notaires du Nord, les prix se sont néanmoins inclinés de 6,1 % dans la capitale intra-muros. Ils tournent actuellement autour de 3 200 €/m2, contre 2930€/m2 dans les autres villes de l'agglomération.


Additionné à l'impact de la baisse des taux, ils participent à augmenter les potentialités des primo-accédants.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur