Montpellier : un marché du logement neuf hyperactif

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas du côté de Port-Marianne que s'est portée toute l'attention en matière d'urbanisme mais du côté du site de l'École d'Application de l'Infanterie (EAI) de Montpellier, qui va connaître une véritable reconversion, entre l'avenue de Toulouse et le nouveau stade de rugby. En effet, le site militaire fermera ses portes à l'été 2010 dans le cadre de la réforme de la carte militaire. D'une superficie totale de 38 ha, le site se compose d'une caserne et d'un parc d'environ 26 ha, à proximité immédiate du coeur de ville. En vue de définir un programme d'aménagement, le choix s'est porté sur le lancement d'un “appel à idées” dont on devrait connaître les premiers résultats en fin d'année. Du côté de Port-Marianne, ce sont les équipements publics qui sont en train de structurer cette nouvelle part de Montpellier. En premier lieu, le futur Hôtel de ville, imaginé par l'architecte Jean Nouvel, constituera un véritable quartier. Bâti sur la rive droite du Lez, le quartier de la Zac de l'Hôtel de Ville s'étend sur quelque 9 ha. Il sera pourvu de quelque 200 logements, plus de 10 000 m2 d'activités, hôtel, bureaux et commerces, d'un bâtiment de 25 000 m2 pour l'Hôtel de ville, d'une place publique de 6 000 m2, d'un parc paysager de plus de 4 ha, et d'un parking public souterrain de 700 places ! Grande originalité : une centrale photovoltaïque de production d'électricité sera installée sur le toit de la nouvelle Mairie qui sera ouverte au public en 2011.

Montpellier : un marché du logement neuf hyperactif
Montpellier : un marché du logement neuf hyperactif

À deux pas du futur Hôtel de ville et du Centre d'Art contemporain, du pôle d'affaires de la place Pablo-Picasso et des allées commerciales de l'avenue Raymond-Dugrand, c'est la Zac Rive Gauche. Le quartier s'étend sur 9 ha, entre la rivière du Lez et l'avenue Raymond-Dugrand. Lancé cette année, il comprendra 1 500 logements, 43 000 m2 de commerces et bureaux en bordure d'avenue, 7 000m2 dédiés aux équipements publics et plus de 800 places de parking public. Il sera desservi par une nouvelle station de la ligne n° 3 du tramway – habillé par Christian Lacroix – sur l'avenue Raymond-Dugrand. Cette dernière est un axe routier paysagé majeur qui offrira à la fois le confort d'un grand réseau de circulation et un aménagement de qualité. Avec ses 64 m de large et 1 km de long, elle a vocation à devenir un véritable boulevard en direction de la Méditerranée. Elle constituera une entrée de ville avec sa rambla piétonne, bordée d'immeubles de neuf étages et d'activités économiques et commerciales en rez-de-chaussée.



L'effet Scellier


Pour un peu, on penserait à une erreur ! Selon les chiffres du groupe Adéquation, qui observe depuis des années le marché du logement neuf sur l'agglomération de Montpellier, les ventes de logements collectifs sur le premier semestre 2009 dépassent les ventes de l'année 2008 ! Et les ventes des six premiers mois de 2009 sont à peine inférieures à l'ensemble… de l'année 2008 sur la seule ville de Montpellier ! Ainsi, 1 416 logements ont été vendus entre janvier et juin 2009 contre 1 339 pour l'ensemble de l'année 2008. Comme le souligne bien Philippe Ribouet, dans l'entretien qu'il nous a accordé, on assiste bien à un effet Scellier puisque, sur Montpellier, mais c'est aussi vrai sur un territoire plus large, 73 % des ventes ont été réalisées par des investisseurs contre 55 % pour Montpellier et 59 % sur l'aire de Montpellier en 2008. La question qui se pose est de savoir si cet effet est durable ou s'il risque d'être confronté à un début de pénurie d'offre, notamment en matière de logements Scellier. En tout cas, il semble que Montpellier n'ait rien perdu de son attrait. Pour exemple, Nexity George V lance résidence Raphaël, route de Lavérune, une résidence de 29 logements répartis sur quatre niveaux, au coeur d'un quartier résidentiel, proche de tous commerces, du coeur de ville et de la gare. En limite d'un parc privé, la résidence Raphaël se distingue en particulier par son architecture contemporaine.



Du neuf dans les quartiers


Ancrée au coeur d'un quartier traditionnel, la résidence Raphaël bénéfice, outre des commerces, écoles, parcs publics, de transports en commun et, prochainement de la troisième ligne de tramway qui desservira le quartier vers le centre historique en quelques minutes. Prévue pour le quatrième trimestre 2010, la résidence propose un 2-pièces à partir de 139 000 €, parking inclus.


Pour Pragma, c'est au coeur du nouveau quartier Ovalie, que le promoteur présente la résidence Royal Montcalm à seulement dix minutes du centre-ville. Entre les parcs de Bagatelle et de Montcalm, avec la ligne 2 de tramway et les services nécessaires, cette résidence, livrée au deuxième trimestre 2011, s'adresse autant aux investisseurs en loi Scellier qu'aux primo-accédants.


Non loin, dans le quartier des Grisettes, Icade signe Grand Angle, face à une station de tramway : le 2-pièces est commercialisé à partir de 145 000 € et la livraison est prévue pour le premier trimestre 2011. Quant à Dominium, c'est dans le centre qu'il signe une résidence Hautes Performances Energétiques, entre la rue Chap-Le futur Hôtel de ville, dessiné par Jean Nouvel tal et la rue Bernard-de-Tréviers, avec la création d'un large mail.Dans le quartier Chamberte, Urbat commercialise Parc Liberté, à l'ombre d'un parc classé, avec possibilité d'acquisition avec un taux de TVA à 5,5 % en résidence principale. Au Nord de Montpellier, Au coeur d'Euromédecine, Bouygues Immobilier affiche Le Carré des Pins, une petite résidence de standing sécurisée et privatisée, attendue au quatrième trimestre 2010. Sise sur une colline boisée, cette résidence certifiée Habitat & Environnement, propose des logements du studio au 3-pièces, avec possibilité de financement en PLS, avec un taux de TVA à 5,5 %, une exonération de la taxe foncière jusqu'à vingt-cinq ans et un prêt conventionné au Crédit foncier de France. C'est dans un tout autre quartier, avenue Albert-Einstein, que Kaufman & Broad réalise Essencia, située à la Lironde, à cinq minutes de l'accès autoroute et à dix des plages. La résidence se compose de deux bâtiments de cinq à sept étages pour 91 appartements avec stationnement se déclinant du studio au 4-pièces et des superficies de 36 à 88 m2. Avec une moyenne de 3 594 €/m2, la résidence est attendue au cours du quatrième trimestre 2010. C'est au premier trimestre 2011 que Roxim livrera résidence Murano, en bord de Lez, face à la future mairie tandis qu'Icade y réalise Central Parc. Notons également la présence d'Eiffage ou de Bouwfonds Marignan Immobilier, présent, avec terra Nova, à Jacou, au nord de l'agglomération, à seulement quinze minutes de Montpellier.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur