Montpellier à deux pas de la mer

Ville attractive, non loin des plages, la capitale languedocienne offre un marché immobilier du neuf très dynamique. État des lieux.

Montpellier à deux pas de la mer
Montpellier à deux pas de la mer

« À Montpellier, 24 % des ventes concernent une clientèle qui achète à titre de résidence principale et 6 % en résidence secondaire, ce qui fait, grosso modo, 30 % de ventes à occupants », indique Vincent David, directeur de Bouygues Immobilier de la région. Logiquement 70 % des ventes se réalisent grâce à une présence très forte des investisseurs. Ils achètent dans le cadre du dispositif Duflot ou sous le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP). « A Montpellier, la demande étudiante est très importante », confie Vincent David. Et les rendements sont relativement bons : de 3,80 à 4 %. Car les prix n’augmentent plus. Selon la FPI, sur l’agglomération, ils stagnent à +0,9 % sur un an, ce qui porte le mètre carré à 3 633 euros. Mais à Montpellier intra-muros, comptez 3 800 euros le mètre carré. A titre d’exemple, citons quelques programmes en cours. Notamment celui d’Icade sur le Parc Marianne, qui affiche ses appartements entre 187 000 et 401 000 euros. Pour un emplacement très central, la nouvelle résidence de Pragma est idéale, à 200 mètres seulement de la place de la Comédie. Comptez de 182 000 euros pour un studio à 690 000 euros pour un quatre-pièces. Près du quartier des Arceaux, Bouwfonds Marignan offre des prix plus accessibles : de 135 300 à 523 000 euros.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur