Mobilité réduite - Ça bouge dans le neuf

En 2000, notre pays comptait plus de 12 millions de personnes de plus de 60 ans, qui passeront à 17 millions en 2020 et à quelque 24 millions en 2050, soit environ le tiers de la population. Une “tendance” qui n'a pas échappé aux acteurs de la construction. Aujourd'hui, 90 % des personnes âgées de plus de 80 ans vivent chez elles. Pour leur offrir un maintien à domicile dans d'excellentes conditions, le neuf a tout prévu : élargissement des portes, remplacement de la baignoire par une douche avec siphon encastré dans le sol, cuisine équipée, volets roulants automatisés... De quoi faciliter la vie quotidienne. L'idée, c'est d'anticiper, dès la conception des logements, les difficultés futures. Pour que le logement ne dissimule plus d’obstacle susceptible de compliquer les déplacements (un éclairage trop faible, des sols glissants ou des marches trop hautes). Idem pour les personnes handicapées. Le neuf leur offre un environnement sécurisant et, surtout, accessible. C'est encore plus vrai depuis l'entrée en vigueur de la réglementation sur l'accessibilité des personnes handicapées, le 1er janvier 2007. Au cahier des charges, figurent des portes larges, des espaces dégagés, pour faciliter le passage d'un fauteuil. Mais également des rampes et des barres d'appui fixées dans certains endroits délicats (couloirs, escalier, douche...) pour maintenir l'équilibre, ou des détecteurs de présence, pour éviter d'avoir à manipuler les interrupteurs électriques. Là encore, le neuf marque des points par rapport à l'ancien !

Mobilité réduite - Ça bouge dans le neuf
Mobilité réduite - Ça bouge dans le neuf

En 2000, notre pays comptait plus de 12 millions de personnes de plus de 60 ans, qui passeront à 17 millions en 2020 et à quelque 24 millions en 2050, soit environ le tiers de la population. Une “tendance” qui n'a pas échappé aux acteurs de la construction. Aujourd'hui, 90 % des personnes âgées de plus de 80 ans vivent chez elles. Pour leur offrir un maintien à domicile dans d'excellentes conditions, le neuf a tout prévu : élargissement des portes, remplacement de la baignoire par une douche avec siphon encastré dans le sol, cuisine équipée, volets roulants automatisés... De quoi faciliter la vie quotidienne. L'idée, c'est d'anticiper, dès la conception des logements, les difficultés futures. Pour que le logement ne dissimule plus d’obstacle susceptible de compliquer les déplacements (un éclairage trop faible, des sols glissants ou des marches trop hautes). Idem pour les personnes handicapées. Le neuf leur offre un environnement sécurisant et, surtout, accessible. C'est encore plus vrai depuis l'entrée en vigueur de la réglementation sur l'accessibilité des personnes handicapées, le 1er janvier 2007. Au cahier des charges, figurent des portes larges, des espaces dégagés, pour faciliter le passage d'un fauteuil. Mais également des rampes et des barres d'appui fixées dans certains endroits délicats (couloirs, escalier, douche...) pour maintenir l'équilibre, ou des détecteurs de présence, pour éviter d'avoir à manipuler les interrupteurs électriques. Là encore, le neuf marque des points par rapport à l'ancien !

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur