Misez sur les atouts de l’éco-conditionnalité

À partir du 1er juillet 2014, un nouveau dispositif va être mis en place pour faciliter et encadrer les travaux d’amélioration énergétique.

Misez sur les atouts de l’éco-conditionnalité
Misez sur les atouts de l’éco-conditionnalité

Une personne sur cinq*, intéressée par les économies d’énergie, ne connaît aucune des aides auxquelles elle peut prétendre pour réaliser des travaux d’amélioration énergétiques dans son logement. Un chiffre qui a quasiment doublé depuis 2013, alors qu’il existe de nombreux soutiens : crédit d’impôt, prime de 1 350 €, primes d’énergie, subventions locales… En outre, une partie de ces aides publiques va être subordonnée à l’éco-conditionnalité dès le 1er juillet prochain. Cette mesure vise à inciter les particuliers à confier les travaux d’amélioration énergétique à des entreprises compétentes, qui assureront la performance finale. De plus, ces dernières vérifieront que les critères techniques et de ressources sont bien remplis, pour pouvoir bénéficier des soutiens financiers. De quoi en faciliter l’accès quand il fallait auparavant vérifier soi-même les conditions d’éligibilité des produits aux aides publiques, monter son dossier de prêt, etc. Enfin, seuls les professionnels du bâtiment formés et détenteurs de la mention RGE ("Reconnu garant de l’environnement") pourront réaliser ces travaux d’efficacité énergétique. Cette éco-conditionnalité sera obligatoire dès le 1er juillet 2014 pour prétendre à l’éco-prêt à taux zéro (PTZ), et dès le 1er janvier 2015 pour bénéficier d’un crédit d’impôt développement durable (CIDD). Depuis le 1er janvier, ce dispositif qui permet de déduire ou de se faire rembourser une partie du montant des travaux de rénovation énergétique, a été simplifié. Aujourd’hui, deux taux s’appliquent : 15 % pour un seul type de travaux réalisés et sous conditions de ressources, 25 % pour un bouquet de travaux mis en œuvre et sans conditions de ressources.


 


* Enquête réalisée par QuelleEnergie.fr du 14 au 15 avril 2014, sur un échantillon représentatif de 163 propriétaires en France métropolitaine.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur