Midi : du nouveau sous le soleil

De Montpellier à Nice, la conjoncture immobilière diffère d'un département à l'autre, mais la diversité et l'importance de l'offre de logements neufs laissent entrevoir d'encourageantes perspectives cette année.

Midi : du nouveau sous le soleil
Midi : du nouveau sous le soleil

Bien que Montpellier représente toujours le principal marché immobilier du Languedoc- Roussillon, d'autres agglomérations affichent de nombreux projets urbains. A Perpignan, où le prix moyen est de 3 000 e/m2, la ville a orienté son Plan local d'urbanisme afin de relever un certain nombre de défis, notamment celui d'une croissance démographique soutenue. La ville va concentrer l'essentiel de ses nouvelles urbanisations sur les quartiers au sud de la Têt. Au Sud-Est, Perpignan compte achever le quartier Saint-Gaudérique jusqu'à la RD 22 en maintenant une densité d'occupation. A l'Est, un nouveau secteur d'urbanisation entre les chemins de la Roseraie et le secteur Charlemagne proposera une zone mixant petits collectifs et maisons. Par ailleurs, Perpignan poursuit dans son centre un effort de réhabilitation progressive des quartiers Saint-Jean, Saint-Jacques, La Réal et Saint-Matthieu, l'objectif étant de maintenir les populations tout en proposant une mixité. Au total, d'ici la mi-2008, près de 1 200 logements auront été financés pour être réhabilités et être mis sur le marché. Entre la réhabilitation du centre ancien et le développement de nouveaux quartiers, Perpignan se prépare ainsi à recevoir près d'un millier d'habitants supplémentaires chaque année, une croissance qui devrait durer ainsi une quinzaine d'années et pousser à la réalisation de 500 à 600 logements chaque année.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur