Meublé : quelles précautions ?

Emplacement, rendement, revente... Avant d’opter pour l’investissement en résidence meublée, assurez-vous de la pérennité de ces trois points.

Meublé : quelles précautions ?
Meublé : quelles précautions ?

Tout d’abord, il ne faut pas lésiner sur l’emplacement qui reste la règle d’or. C’est cet élément qui va déterminer l’intérêt du placement. En résidence de tourisme, privilégiez les secteurs les plus touristiques de bord de mer ou de montagne. À la campagne, c’est beaucoup plus aléatoire. Dans une résidence pour seniors, il faut impérativement des emplacements à proximité de toutes les commodités. D’ailleurs, les retraités qui font le choix de s’installer en résidence seniors tiennent à la proximité des commerces, des médecins, des hôpitaux, des loisirs... Il faut également être attentif à la grille de loyers que l’exploitant compte mettre en place. Ceux-ci doivent être assez proches des loyers de marché du secteur. Et les services accessibles. Vous avez d’ailleurs intérêt à vous assurer que ces services sont bien réels et qu’ils attireront les futurs locataires. Dans tous les cas, méfiez-vous des opérateurs qui annoncent des rendements au dessus de la moyenne. En résidence seniors comme en résidence de tourisme, les rendements oscillent entre 3,5 et 4,5 % selon les emplacements. Au-dessus, il faut se poser des questions. Si vous préférez investir en Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), les rendements sont plus élevés et les exploitants souvent plus solides, mais attention : il n’est pas possible de reconvertir une chambre médicalisée, notamment si le gestionnaire s’en va. Enfin, n’hésitez pas à enquêter sur l’exploitant et à vérifier qu’il a les reins solides, de même qu’à examiner de près les clauses du bail commercial. Enfin, il faut s’intéresser au marché de la revente. Bien souvent, elle s’effectue au coup par coup avec l’aide de l’exploitant.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur