Marché dynamique

"Les constructions de logements neufs se retrouvent dans tout le département et correspondent à un besoin véritable.Dans pratiquement toutes les communes du département, même les plus petites, les lotissements de maisons neuves se commercialisent très rapidement. Il y a même des listes d'attente ! Comme pour l'ancien, l'activité du marché neuf est tournée en majorité vers la résidence principale. Il faut dire qu'à part à Angers, où les besoins existent notamment pour loger les étudiants, le marché locatif n'est pas très développé", analyse Christian Lesbaudy, le président de la Chambre des notaires départementale.

Marché dynamique
Marché dynamique

Hausses de prix importantes.


La demande est forte et, malgré la bonne santé de l'immobilier neuf, elle dépasse l'offre. Conséquence : les prix ont connu des hausses importantes. D'après les chiffres publiés par Perval pour la Chambre des notaires et arrêtés en juin 2006, les prix des appartements anciens ont progressé de 17 % sur un an à Angers, et de 13 % pour l'ensemble du Maine-et-Loire. Du côté du neuf, l'augmentation atteint 21 % à Angers et 20 % sur le département. A Angers, le mètre carré dans l'ancien s'affiche à 1 796 e/m2 et grimpe à 3 000 e/m2 dans le neuf. Dans la proche couronne, à Avrillé par exemple, on tombe à 1 659 e/m2 dans l'ancien et 2 538 e/m2 dans le neuf. Habitat privilégié, la maison voit, elle aussi, ses prix grimper : toujours à Avrillé, le prix moyen d'une maison ancienne s'établit à 212 534 e (+ 11 %). Neuve, et toujours dans la couronne angevine, elle monte à 251 606 e en moyenne (+ 28 %).


Nombreuses opportunités.


Les prix sont soutenus, mais les logements neufs relativement nombreux. "Les ZAC sont un élément positif pour répondre au problème de logement des primo-accédants.Et il existe également de belles opportunités foncières sur des terrains libérés en centre-ville", positive Philippe Cousty. Beaucoup de programmes neufs sont effectivement bien situés, en coeur de ville. Les terrasses de l'Abbaye du groupe Excel Promotion par exemple, face au Jardin des plantes. Ou encore le nouveau programme de Bouygues Immobilier sur la place La Fayette. Sur cette adresse prestigieuse, les prix moyens dépassent les 3 400 e/m2. Non loin de la gare TGV, le groupe Alain Rousseau propose Le Magellan, dont l'architecture classique abrite neuf beaux appartements. Toujours en centre-ville, les résidences à taille humaine d'Unir Immo recèlent encore quelques opportunités. Du 2 au 4-pièces, les appartements du Clos de l'étoile s'affichent entre 2 800 et 3 000 e/m2, de même que les 9 appartements de la petite résidence dont les travaux démarreront en avril prochain, dans le même quartier.


Desjardins a débuté.


Le quartier Desjardins comptera 400 logements, parmi lesquels 30 % de logements sociaux. Des chemins piétonniers relient tous les points du parc et les déplacements doux y sont privilégiés. De nouvelles voies de circulation seront aménagées et les pavillons commandant les entrées de cette ancienne caserne seront rénovés pour accueillir crèche, haltegarderie ou maison des associations. Le quartier prendra son visage définitif en 2012, mais les travaux de réalisation des premiers logements ont commencé. Bouwfonds Marignan y entame la commercialisation de Jardins de Nacre, une réalisation HQE bien entendu, dans ce quartier conçu comme un parc habité. Le 3-pièces de 60 m2 s'y affiche à 165 600 e. Ville étudiante, Angers peut être intéressante dans le but de réaliser un investissement locatif. Avis Immobilier propose plusieurs appartements de ce type dans des immeubles récents, comme ce grand studio au sud de la ville, à 5 mn du centre, qui s'emporte à 65 800 e.


#Séduisante couronne


Hausse des prix aidant, les jeunes ménages au budget serré n'hésitent plus à se replier sur la périphérie, voire très au-delà, à des dizaines de kilomètres. Ils y trouvent des prix plus doux ainsi que la possibilité d'accéder au rêve d'une maison avec un terrain un peu plus grand que ce qu'ils pourraient trouver à proximité immédiate d'Angers. A Segré par exemple, une maison ancienne de 96 m2 et 802 m2 de terrain s'emporte à 93 191 e. Des programmes neufs, comme celui de Kaufman & Broad dans la même commune, offrent des opportunités de logements à ces ménages qui vont chercher leur bonheur en s'éloignant de la métropole. Les appartements réalisés par le groupe Bouygues Immobilier à Saint-Barthélémy- d'Anjou descendent par exemple jusqu'à 2 300 e/m2.


Des banlieues actives.


"L'agglomération d'Angers est assez ramassée : Avrillé se situe par exemple à 7 km du centre-ville d'Angers. Il existe une véritable cohérence entre la ville et sa première couronne", explique Philippe Cousty. Séparée de la ville d'Angers par l'étang Saint-Nicolas, Avrillé abrite d'ailleurs une ZAC qui comptera à terme 400 logements. Nexity George V y lance une résidence, de même que Bouygues Immobilier, dont le Domaine d'Hélios affiche un prix moyen de 2 438 e/m2. Côté maisons, Bouwfonds Marignan propose avec les Allées d'Aprilis des 5-pièces de 112 m2 à 247 500 e. A l'ouest, la petite commune de Beaucouzé devrait être reliée au centre d'Angers par la deuxième ligne de tramway. Eiffage Immobilier y propose des appartements dont les 3-pièces voient leur prix démarrer à 170 200 e, dans le cadre agréable des abords du lac. Toujours en première couronne, Bouygues Immobilier affiche un prix moyen de 2 528 e/m2 pour les appartements de sa nouvelle résidence Le Domaine des Merveilles à Bouchemaine. La même ville abrite deux programmes, signés Unir Immo, de maisons contemporaines, dont la qualité environnementale est mise en avant.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur