Marché du littoral : les appartements neufs avec vue sur mer sont chers

Les terrains sont rares dans les villes et villages du littoral Manche et Atlantique, et le marché intéresse aussi bien les actifs que les retraités. Construites sur des sites d’exception, les résidences offrent en général des prestations haut de gamme. Dans un contexte de retour aux valeurs sûres et aux emplacements de qualité, elles trouvent preneur assez facilement, malgré des prix élevés. On donne ainsi un mètre carré à 3 864 €/m2 en moyenne à Saint-Malo et 5 048 €/m2 à Deauville. On trouve aujourd’hui des programmes directement sur la plage à Yport (Pleine Mer, Bouygues Immobilier), Audierne (Le Domaine du Prince Bleu, ImmoPierre), Jullouville (Résidence du Littoral, Delamarche Immobilier) et à Saint-Malo (Le Grand Sillon, Bouygues Immobilier) ou encore La Trinitésur- Mer (Plaisance, ImmoPierre) et Saint- Gilles Croix de Vie (Dune, Nexity George V). Une vue sur la Grande Bleue est aussi très convoitée, et les opportunités sont plus nombreuses : on en trouve à Binic, Paimpol et Camaret- sur-Mer avec Céléos (La Résidence du Luthier), Treberdeun (Marinimmo) et La Baule (Les Terrasses des Villas, Bati-Nantes). Sur le littoral, le prestige du lieu suffit à faire grimper la cote. On trouve ainsi des programmes recherchés sur Deauville (Sefri-Cime, Vinci Immobilier, Eiffage Immobilier, Icade et H&F Partners), Carnac (ImmoPierre et Nexity Eprim Ouest) et La Baule (Bati-Nantes et Nexity George V). D’après les chambres départementales des notaires, le littoral bénéficie de l’effet TGV en Ille-et-Vilaine. Malgré de fortes augmentations ces dernières années, le Finistère continue d’attirer les investisseurs de l’extérieur grâce à des prix compétitifs et de bonnes rentabilités locatives. Dans les Côtes d’Armor, la demande reste forte, notamment grâce aux résidences de loisirs qui attirent les investisseurs, en particulier les Parisiens.

Marché du littoral : les appartements neufs avec vue sur mer sont chers
Marché du littoral : les appartements neufs avec vue sur mer sont chers

Les terrains sont rares dans les villes et villages du littoral Manche et Atlantique, et le marché intéresse aussi bien les actifs que les retraités. Construites sur des sites d’exception, les résidences offrent en général des prestations haut de gamme. Dans un contexte de retour aux valeurs sûres et aux emplacements de qualité, elles trouvent preneur assez facilement, malgré des prix élevés. On donne ainsi un mètre carré à 3 864 €/m2 en moyenne à Saint-Malo et 5 048 €/m2 à Deauville. On trouve aujourd’hui des programmes directement sur la plage à Yport (Pleine Mer, Bouygues Immobilier), Audierne (Le Domaine du Prince Bleu, ImmoPierre), Jullouville (Résidence du Littoral, Delamarche Immobilier) et à Saint-Malo (Le Grand Sillon, Bouygues Immobilier) ou encore La Trinitésur- Mer (Plaisance, ImmoPierre) et Saint- Gilles Croix de Vie (Dune, Nexity George V). Une vue sur la Grande Bleue est aussi très convoitée, et les opportunités sont plus nombreuses : on en trouve à Binic, Paimpol et Camaret- sur-Mer avec Céléos (La Résidence du Luthier), Treberdeun (Marinimmo) et La Baule (Les Terrasses des Villas, Bati-Nantes). Sur le littoral, le prestige du lieu suffit à faire grimper la cote. On trouve ainsi des programmes recherchés sur Deauville (Sefri-Cime, Vinci Immobilier, Eiffage Immobilier, Icade et H&F Partners), Carnac (ImmoPierre et Nexity Eprim Ouest) et La Baule (Bati-Nantes et Nexity George V). D’après les chambres départementales des notaires, le littoral bénéficie de l’effet TGV en Ille-et-Vilaine. Malgré de fortes augmentations ces dernières années, le Finistère continue d’attirer les investisseurs de l’extérieur grâce à des prix compétitifs et de bonnes rentabilités locatives. Dans les Côtes d’Armor, la demande reste forte, notamment grâce aux résidences de loisirs qui attirent les investisseurs, en particulier les Parisiens.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur