1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. Maître pascal Jafflin : " La Plagne a vu ses prix baisser de 5,8 % sur un an "

Maître pascal Jafflin : " La Plagne a vu ses prix baisser de 5,8 % sur un an "

Maître pascal Jafflin, notaire à Albertville répond à Explorimmoneuf.

Maître pascal Jafflin : " La Plagne a vu ses prix baisser de 5,8 % sur un an "
Maître pascal Jafflin : " La Plagne a vu ses prix baisser de 5,8 % sur un an "

Quelle est votre analyse du marché de la montagne en cette fi n d’année ?


Pascal Jafflin : Il n’est pas très différent des autres marchés. Il est en repli, mais toutes les stations ne réagissent pas de la même façon et il est diffi cile de déterminer une tendance de fond en matière de volume de transactions. Une chose est sûre : la clientèle anglaise qui était très présente sur le marché de la montagne est en net repli un peu partout. Elle est toutefois de plus en plus remplacée, notamment en Tarentaise, par la clientèle belge.


 


Comment se comportent les prix ?


P. J. : Nous assistons à des baisses dans certains secteurs mais, dans la mesure où les marchés ne sont pas homogènes, il existe de grandes disparités. En Tarentaise, une station comme La Plagne a vu ses prix baisser de 5,8 % sur un an. Aux Arcs, dans le même domaine skiable, les prix ont grimpé de 10 % sur la même période. Même chose dans le massif du Mont-Blanc où Chamonix voit ses prix légèrement progresser tandis que Megève perd 5,3 %.


 


Pensez-vous que les réajustements de prix vont se poursuivre ?


P. J. : Pour le moment, il est difficile de faire des pronostics. Il est possible que la baisse des prix à laquelle nous assistons dans certaines stations soit liée à la réforme des plus-values qui s’est mise en place au début de l’année et qui a encouragé de nombreux propriétaires à baisser leurs prix pour vendre à temps. Il n’est pas interdit de penser que dans certaines stations, cette réforme ait eu un impact. Il faudra en mesurer l’incidence sur la baisse, mais nous manquons encore d’éléments pour faire cette évaluation. La baisse doit aussi être observée au regard du type d’appartement vendu. À la montagne, les studios sont moins chers que les grands appartements et il suffi t qu’il y ait eu plus de ventes de petites surfaces pour que l’on enregistre une baisse.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur