Maison de paille - Ca vous botte ?

La palme de la construction écologique, c'est la maison en paille qui la décroche ! L'idée : remplir de bottes de paille une ossature en bois. Ce matériau n'a que des atouts : très isolant, il permet de réduire fortement ses factures de chauffage. Il dure longtemps, car contrairement au foin, il ne se décompose pas. Il est en outre disponible en abondance, facilement recyclable et nécessite très peu d'énergie pour sa fabrication. Et contrairement aux idées reçues, la paille ne présente pas de risque accru d'incendie face aux autres matériaux de construction. C'est la paille en vrac qui brûle facilement, pas la botte de paille. Sa densité et sa bonne isolation thermique en font même un excellent retardateur de feu. Le budget est équivalent à celui d'une maison “classique”. Car si la matière première ne coûte quasiment rien, c'est la main d'oeuvre qui fait grimper la facture. Pour rappel, les premières maisons en paille ont été construites en 1880 aux Etats-Unis. De plus en plus de pays, dont le nôtre, commencent à s'y intéresser. Ce mode de construction reste encore très anecdotique en France, qui compterait seulement 100 à 300 maisons de paille. Mais les performances de ce matériau méritent de s'y intéresser. www.lamaisonenpaille.com.

Maison de paille - Ca vous botte ?
Maison de paille - Ca vous botte ?

La palme de la construction écologique, c'est la maison en paille qui la décroche ! L'idée : remplir de bottes de paille une ossature en bois. Ce matériau n'a que des atouts : très isolant, il permet de réduire fortement ses factures de chauffage. Il dure longtemps, car contrairement au foin, il ne se décompose pas. Il est en outre disponible en abondance, facilement recyclable et nécessite très peu d'énergie pour sa fabrication. Et contrairement aux idées reçues, la paille ne présente pas de risque accru d'incendie face aux autres matériaux de construction. C'est la paille en vrac qui brûle facilement, pas la botte de paille. Sa densité et sa bonne isolation thermique en font même un excellent retardateur de feu. Le budget est équivalent à celui d'une maison “classique”. Car si la matière première ne coûte quasiment rien, c'est la main d'oeuvre qui fait grimper la facture. Pour rappel, les premières maisons en paille ont été construites en 1880 aux Etats-Unis. De plus en plus de pays, dont le nôtre, commencent à s'y intéresser. Ce mode de construction reste encore très anecdotique en France, qui compterait seulement 100 à 300 maisons de paille. Mais les performances de ce matériau méritent de s'y intéresser. www.lamaisonenpaille.com.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur