Maël Bernier : « Faire jouer la concurrence »

Directrice de la communication du courtier Meilleurtaux.com

Maël Bernier : « Faire jouer la concurrence »
Maël Bernier : « Faire jouer la concurrence »

"Les annonces de la Banque centrale européenne pour relancer l’économie de la zone euro ont eu un effet immédiat sur le taux de l’OAT 10 ans qui est passé de 0,80 à 0,55 %. Cela rend le coût de l’argent encore moins cher. Ces mesures garantissent aussi d’importantes liquidités aux banques. Clairement, elles ont des objectifs de production de crédits supérieurs à ceux de 2014, d’autant qu’elles font des marges très correctes. En ce moment, les taux se situent à 2,50 % voire 2,30 % sur 20 ans, et il n’est pas interdit d’imaginer que ce taux descende à 2 %. Ce sont donc des conditions exceptionnelles. Les candidats à l’accession semblent d’ailleurs en avoir pris conscience, car nous constatons une augmentation très nette de la demande de crédit, de 30 à 40 %, pour des dossiers aux compromis déjà signés. Avec des taux aussi bas, il vaut mieux acheter que louer, la mensualité du crédit étant quasi identique à un loyer. Encore faut-il disposer d’un apport d’au moins 10 % du prix du bien. À défaut, les banques restent frileuses. Les primo-accédants doivent aussi faire jouer la concurrence en matière d’assurance emprunteur. Avec les lois Lagarde et Hamon, c’est désormais plus facile et le jeu en vaut la chandelle. Entre un contrat souscrit en délégation à 0,10 % et un autre souscrit auprès de la banque à 0,55 %, la prime peut varier de 4 000 à 20 000 €."

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur