Lyon intra-muros : un bon choix d'appartements neufs

Dans les neuf arrondissements, les opérations immobilières foisonnent. Tous les profils d'acquéreurs y trouvent leur compte. Dans l'ensemble la clientèle est lyonnaise. La "planet new money" n'est pas sur les rangs comme à Paris ni les cadres mutés comme à Grenoble.

Lyon intra-muros : un bon choix d'appartements neufs
Lyon intra-muros : un bon choix d'appartements neufs

2e, 3e arrondissement : une production haut de gamme. C'est tout d'abord Lyon- Confluence qui mérite la visite. Ce grand projet urbain va faire date en donnant une personnalité forte au sud de la Presqu'île, un pan oublié de Lyon. La 1ere phase de l'opération porte sur 40 hectares en bord de Saône. Une greffe du coeur de ville où prendront forme des commerces, un multiplexe, un musée, des galeries d'art, des sièges sociaux, de l'habitat… Fait marquant, "les constructions ne sont jamais à plus de 400m des fleuves", souligne l'adjoint à l'urbanisme Gilles Buna. Trois promoteurs ont mis en vente 400 appartements entre 4 000 et 5 000 e/m2 : Bouwfonds Marignan, Nexity Apollonia et ING. Le coup de coeur pour une belle surface avec vue sur la darse et ses petits ports coûte tout de même dans les 800 000 e. Un montant qui se rattrape un tout petit peu à la longue car les avancées Haute qualité environnementale (HQE®) des ouvrages réduisent les charges de 50 %. Les travaux de la place Nautique viennent de commencer. D'ici à la fin de l'année, on attend les premières pierres du pôle de commerces signé Viguier et de l'hôtel de région vu par Portzamparc. La 2e phase du projet démarre le long du Rhône sur les emprises du marché de gros dont le déclassement a été prononcé en décembre. Autre aménagement prestigieux : les Jardins de Labuire, à proximité de la Part Dieu, où débute la construction de la tour Oxygène.


Ce petit quartier consacre les 2/3 de son terrain aux espaces paysagers et notamment à un "jardin d'eau" de 5 000 m2. Il y a un an, six promoteurs ont lancé 400 logements (Constructa, Bouygues Immobilier, Bouwfonds Marignan, SLC, Edifice et Financière Rive Gauche). Les prix vont de 3 800 à 4 200 e/m2. L'opération n'a pas encore donné tous les résultats escomptés. Adéquation explique ce phénomène par la programmation trop hâtive des lancements : "Il n'y a rien à redire sur la qualité des programmes : les architectes sont bons et les ouvrages au top, analyse Laurent Escobar. Mais l'offre tombe au mauvais moment. Elle s'adresse à la même clientèle que la Confluence qui représente déjà un nombre limité d'acquéreurs potentiels du fait de leur capacité financière. C'est la stratégie qui est en cause et non la valeur du produit". A l'heure actuelle, l'aménagement du parc s'achève. La construction du groupe scolaire de douze classes va démarrer pour une livraison en 2009.


7e,8e,9e : une offre diversifiée.


Les primoaccédants et les classes moyennes arrivent sur Gerland et Vaise depuis la remise à niveau des deux quartiers. On voit aussi les moins de 35 ans pointer le museau sur la Duchère, où une grande opération de renouvellement urbain va changer l'aspect des lieux. Si la tour Panoramique reste en place, les deux barres voisines par contre attendent leur démolition imminente. Un déclic qui donnera le départ de "la Duchère nouvelle génération", moins enclavée, plus verte et architecturale. Au programme : démolition, reconstruction des logements sociaux, réhabilitation du bâti, équipements scolaires, mission d'insertion sociale, développement des activités et de l'emploi…


De petits projets neufs en accession à la propriété sont aussi de la partie, conçus par SLC/Alliade, Cogedim, Bouwfonds Marignan, Nexity George V et Spirit Grand Sud. Ils sont vite réservés car leurs tarifs tournent autour de 120 000 e pour un 2-pièces et de 170 000 e pour un 3-pièces (environ 2 500 e/m2). Depuis peu, c'est aussi au tour du quartier du Bon Lait de créer l'événement avec 900 nouveaux appartements. Notons au passage que, jusqu'au 20 septembre, la mairie expose les grandes lignes du projet urbain de même que les programmes retenus au terme d'une consultation (voir aussi l'interview du maire du 7e dans cet article). Ce nouveau quartier a des arguments pour convaincre : une bonne situation en centre-ville, la proximité du parc de Gerland, une densité raisonnable puisque seulement 40 % des terrains sont dédiés à la construction. Infinity, le programme de Vinci Immobilier, est lancé à 3 900 e/m2 (hors parking) pour une livraison début 2010 ; il comprend 75 appartements réalisés dans le cadre d'une démarche HQE®. Autres promoteurs actifs sur le Bon Lait plus ou moins prochainement : Bâti Conseil, Diagonale, Cogedim, Atemi, Bouygues Immobilier et SLC Pitance. Plus à l'est, sur le 8e arrondissement, deux gros programmes ouvrent des opportunités : le Parc des étoiles (Les Nouveaux Constructeurs) au prix moyen de 3 100 e/m2 et les Allées de l'Europe, 400 logements de Nexity Apollonia. A l'horizon 2011, Nexity prévoit 1 000 logements sur ce quartier desservi par le tramway et renforcé de commerces ainsi que d'équipements neufs.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur