Les résidences services

I. B. : Au-delà des programmes classiques investisseurs et primo-accession, existet- il une réelle diversification en matière d'offre sur des concepts comme les résidences services ?

Les résidences services
Les résidences services

Jean-Luc Estournet : Il y a dans la région un vrai potentiel de résidences services senior mais les opérateurs sont très nombreux. Avec une bonne gestion et un emplacement adapté, ce concept fonctionne mais il reste difficile à mettre en place en raison de la pression foncière. C'est ce qui nous a poussés à sortir du Languedoc- Roussillon malgré les atouts, notamment en matière de démographie. Après, il existe des types de résidences services autres que senior, comme nous en avons réalisé au Cap d'Agde, sur l'île Saint-Martin. N'oublions pas qu'à l'aspect de la promotion, il faut ajouter le rôle central du gestionnaire pour réussir ce type d'opérations.


Fabrice Carretto : Le développement des résidences de tourisme est réellement important. Nous avons une opération dans la région de Rodez et même si ce marché dispose d'un potentiel d'investisseurs, il importe de travailler avec des gestionnaires très professionnels.


Philippe Vezinet : La résidence hôtelière est un marché de niches et nous comptons deux opérations dans l'ouest de la région, aux Angles et à Perpignan.


Olivier Charra : Ce n'est pas un créneau sur lequel nous sommes récurrents mais il nous intéresse. Nous envisageons un programme sur Font-Romeu et je confirme que la question de la qualité du partenariat est centrale, essentiellement avec le gestionnaire.


Anne Hamelin-Le Cozannet : Le choix du gestionnaire est effectivement crucial afin de maîtriser le taux de vacance. L'objectif est de ne pas décrédibiliser le développement de ce type de résidence dans la région. La demande est réelle et si nous répondons peu à cette sollicitation, c'est plus dans l'esprit de développer une offre de manière équilibrée et rationnelle.


Services