Les pompes à chaleur 2e génération

Optimiser le système de chauffage des logements : c'est la promesse des nouvelles pompes à chaleur.

Les pompes à chaleur 2e génération
Les pompes à chaleur 2e génération

Les objectifs sont ambitieux mais le jeu en vaut la chandelle. Le Paquet énergie climat prévoit une réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050 et la loi sur l'environnement Grenelle 1 prévoit de réduire d'au moins 38% d'ici 2020 la consommation d'énergie du parc des bâtiments existants et que tous les bâtiments neufs soient à énergie positive. Pour cela, pas de miracle, les chauffages actuels, notamment le large parc de convecteurs électriques, doivent être sérieusement réinventés. Le Prébat, le Programme de recherche et d'expérimentation sur l'énergie dans le bâtiment, chargé d'apporter des solutions concrètes et pérennes pour atteindre ces objectifs, mise beaucoup sur une augmentation du coefficient de performance des pompes à chaleur. Rappelons pour faire simple que les pompes à chaleur prélèvent un peu de chaleur du sol, de l'air environnant ou de l'eau d'une nappe phréatique, en augmente son niveau de température et restitue au logement une température plus élevée. Ensuite, selon le type de pompe à chaleur, différentes sortes d'émetteurs équipent l'installation: un plancher chauffant ou des radiateurs basse température ou des ventilo convecteurs (comme appareil de climatisation). “Notre objectif est de porter le coefficient de performance des pompes à chaleur de 3,5 actuellement à 5.


Ceci passe par le développement de moteurs plus performants, de nouvelles pâles et de meilleurs régulateurs électroniques”, conclut Jean-Paul Fidélise, secrétaire permanent du Prébat.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur