• Le Figaro.fr
  • Actu
  • Le Scan Politique
  • International
  • Économie
  • Bourse
  • Décideurs
  • Le Scan Éco
  • Sport 24
  • Le Scan Sport
  • Culture
  • Lifestyle
  • Madame
  • Figaro Store
  • FigaroTV
  • TVMag
  • Santé
  • Étudiant
  • Figarochic.cn
  • Histoire
  • Nautisme
  • Golf
  • Figaroscope
  • Voyage
  • Enchères
  • Vin
  • Jardin
  • Météo consult
  • Annuaire santé avec PagesJaunes
  • Le particulier
  • Cadremploi
  • La chaîne météo
  • Keljob
  • Kelformation
  • Ticketac
  • Cplussur

Les nouvelles ambitions de Rennes

La capitale de Bretagne investit dans un développement réfléchi et durable. Une façon de préparer au mieux l’augmentation démographique. Balade dans les quartiers de demain.

Les nouvelles ambitions de Rennes
Les nouvelles ambitions de Rennes

C’est une volonté pour notre groupe de s’étendre. Nous n’irons pas n’importe où, et nous nous devions d’être présents en Bretagne et à Rennes en particulier”, explique François Bonnet, président de Nexity- Apollonia, en posant la première pierre du programme BH4, le nom de code de la première résidence du groupe national sur la capitale de Bretagne. La Zac qui l’accueille, la Courrouze, est l’un des plus grands projets en cours dans la région. Bordé à l’ouest par la rocade, le site de 115 hectares se développe à cheval sur les communes de Rennes et de Saint-Jacques-de-la-Lande. Il représente l’une des dernières réserves foncières intra-muros. Jusqu’alors occupé par le ministère de la Défense et GIAT Industries, on y trouvera dans une quinzaine d’années 4 800 logements et 10 000 habitants.


Sous la houlette des architectes Bernardo Secchi et Paola Vigano (l’une des équipes choisies pour le Grand Paris) et du paysagiste Charles Dard, tout un nouveau pan de la ville va prendre forme: 140 000m2, soit 10 % du quartier, seront dédiés à l’activité économique. Quarante hectares seront dévolus aux espaces verts, sauvages ou aménagés, avec notamment trois parcs. Dès l’année prochaine, on y trouvera le siège de la caisse régionale du Crédit agricole d’Illeet- Vilaine et 18 000m2 de bureaux à louer. Le cahier des charges prévoit des équipements destinés à la petite enfance et plusieurs groupes scolaires. Une emprise est réservée pour un équipement de quartier avec des locaux associatifs, une autre pour un espace social. Enfin, un établissement médicalisé pour les personnes âgées et des équipements sportifs sont au programme. Le chantier de la Courrouze s’inscrit dans l’ambitieux programme local de l’habitat (PLH) des 37 communes de Rennes Métropole. L’Insee prévoit 60000 habitants de plus sur ce territoire, d’ici à 2015. Pour faire face à la demande, l’agglomération s’est fixé un objectif de construction de 4 500 logements par an. Elle s’est aussi donné les moyens d’encourager l’installation de nouveaux habitants, dans un contexte de foncier et de construction chers. Chaque commune s’engage à produire 50% minimum de logements collectifs ou semi-collectifs (une construction à un seul étage composée de deux logements, qui possèdent chacun une entrée indépendante), 20% maximum de lots libres de plus de 350 m2 et 30 % de petits lots. Côté budget, la moitié de ces logements sont “aidés”, en accession sociale ou en locatif social et intermédiaire (selon les revenus).


Services