Les nouveaux défis de la HQE

Face à tous les défis que doit relever le secteur du bâtiment, construire “vert” est aussi un pari économique.

Les nouveaux défis de la HQE
Les nouveaux défis de la HQE

Anne-Sophie Perrissin-Fabert, directrice de l'association HQE®, déborde de projets.


Certains, lancés il y a déjà plusieurs mois, sont sur le point d'aboutir. Exemple: les maisons individuelles pourront bientôt être certifiées, même si elles ont été imaginées par des architectes et réalisées par des artisans (jusqu'à présent, la certification ne concernait que celles construites par des promoteurs).


Enfin, en novembre 2006, l'association HQE® a mis en chantier l'expérimentation HQE-aménagement à l'échelle des lotissements.


Cette méthode est expérimentée sur sept lotissements et trois Zac, afin d'être validée, ajustée et améliorée. Ce projet suit son cours, tranquillement.


Verdict d'ici à la fin de l'année.


De leur côté, les 6e Assises de la démarche HQE®, qui se tiendront du 17 au 19 mars à Lille, esquisseront l'avenir. “Nous en profiterons pour faire le point sur ce que pensent tous les acteurs de cette démarche – architectes, maîtres d'ouvrage publics et privés, entreprises de BTP), détaille Anne-Sophie Perrissin-Fabert.


Une question se posera lors de ces débats : sortirons-nous par le haut de la crise que nous traversons actuellement ? Autrement dit, certains considèrent que c'est un bon choix économique que d'opter pour la Haute qualité environnementale.Évidemment, je partage leur opinion. Construire durable, c'est l'assurance qu'on n'aura pas à démolir dans 30 ou 40 ans, comme on le voit parfois. C'est un pari économique, mais je suis convaincue que demain ne resteront sur le marché que les acteurs qui feront du développement durable...”


Après ces Assises, il sera temps de se pencher sur un ambitieux projet: lancer un référentiel sur les équipements sportifs. Un travail minutieux. En effet, il y a peu de points communs entre une piscine ou un gymnase ; chacun aura droit à du sur-mesure.


Dernier projet, encore plus ambitieux: “Il est en train de se créer, au niveau mondial, un langage commun environnemental: des indicateurs globaux de performances écologiques. L'idée, c'est de fabriquer une clé de lecture commune entre différents projets, afin de pouvoir nous comparer.”


Et donc, de s'améliorer. Les bienfaits d'une course (saine) à la construction durable...


Services