Les effets de la baisse des prix en PACA

Le recul des valeurs immobilières et l'attractivité d'opérations menées en faveur des primo-accédants ont un effet immédiat : resovabiliser des actifs locaux leur permettant d'accéder à la propriété.

Les effets de la baisse des prix en PACA
Les effets de la baisse des prix en PACA

Michel Puy, président de la FPI Côte d’Azur et Corse, confirme l’impact de ce segment de marché pour actifs qui commence à être observable : " Même s’il convient de relativiser la part de ces logements à moins de 4 500 €/m2, nous observons que le marché répond à une clientèle d’actifs et de primo-accédants, aidés par des taux d’intérêt d’emprunt tout à fait intéressants. En cela, l’OIN (opération d’intérêt national, NDLR)  de la plaine du Var constitue un très beau chantier pour créer des droits à construire, non seulement pour bâtir des bureaux et des activités mais aussi pour loger des actifs. "De son côté, Yohan Breuil, directeur associé du groupe Adéquation, confirme la baisse du prix moyen des logements neufs dans les Alpes-Maritimes, de l’ordre de 10 %, "  le plus bas depuis 2009 ". Pour un 3-pièces, le gain est de l’ordre de 35 000 à 45 000 € : "  Cette baisse, qui permet de resolvabiliser une partie des actifs locaux, s’explique entre autres par l’offre dite abordable ", ajoute-t-il. En 2013, 37 % des ventes se situaient à un prix inférieur à 4 200 €/m2. Si ces niveaux de prix sont propres à cette partie du territoire régional, les difficultés ne sont pas moindres ailleurs et si le PTZ+ de l’État constitue un facilitateur pour les accédants à la propriété, des aides supplémentaires permettent de pallier des prix de sortie élevés.


 


Le Chèque Premier logement


Pour preuve, la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM) a mis en place le  " prêt bonifié TPM-premier logement ", qui permet d’accompagner chaque année une centaine de ménages bénéficiaires du PTZ+ dans leur démarche d’accession. Il s’agit d’un prêt d’un montant de 20 000 €, remboursable sur une durée de dix ans et pour lequel TPM prend en charge les intérêts d’emprunt. Cette action en faveur de la primo-accession élargit, de surcroît, le prêt CIL Méditerranée à tous les salariés et le majore automatiquement de 5 000 €. Marseille n’est pas en reste puisque la ville a mis en place, depuis plusieurs années, le Chèque premier logement, une subvention d’aide à l’achat qui peut représenter 10 000 € pour un ménage avec deux enfants, dans le cadre de l’acquisition d’un logement BBC ou en RT 2012. Il faut être primo-accédant, disposer de revenus fiscaux de référence (n-2 ou n-1) inférieurs aux plafonds PLS et s’engager à occuper le logement au moins cinq ans à titre de résidence principale. Les logements neufs concernés se trouvent sur la commune de Marseille et doivent correspondre, par leur surface, à la taille du ménage qui en fait la demande. Enfin, les logements neufs éligibles ne doivent pas dépasser un prix plafond, de 2 350 €/m2  hors TVA, parking compris par mètre carré de surface retenue. Pourtant, si les agglomérations de la région PACA concourent à élargir l’offre de logements à prix abordables, il n’en reste pas moins que, même si ce marché existe réellement, il reste cependant limité. Comme le précise Stéphane Perez, président de la FPI Provence, à propos de Marseille, la primo-accession est à considérer au regard d’un " PTZ raboté, de l’incertitude qui pèse sur le Chèque premier logement, sur les conditions d’accession au crédit difficile et sur une conjoncture nationale globale ".


 


De l'habitat à la carte


À Marseille, l’offre est géographiquement bien ventilée et les opérations proposées varient aussi de par leur nature. Nexity lance dans le 3e  arrondissement, avec la résidence les Docks Libres, une nouvelle tranche où les accédants peuvent, sous conditions, bénéficier d’une TVA réduite à 5,5 %, du PTZ+ et du Chèque premier logement. Cette résidence, à proximité d’Euromediterranée, sera livrée au 4e  trimestre 2015. Dans le 11e, Bouygues Immobilier livrera, au 2e  semestre 2015, le programme Côté Camoins, composé de cinq bâtiments de deux étages, aux portes d’Aubagne. Avec le Palama, Kaufman & Broad, livrera, au 3e  trimestre 2015, une résidence composée de deux petits immeubles, dans le 13e, à proximité de la technopole de Château-Gombert. Tous les arrondissements marseillais disposent, peu ou prou, d’une offre, qu’il s’agisse de PragmA qui réalise, dans le 9e , le Moana, une résidence entre village et calanques pour le 4e  trimestre 2015, ou de Promogim et son Parc, une résidence à TVA à taux réduit, dans le 15e . Dans le Var, l’agglomération toulonnaise dispose d’une offre de logements qui, si elle est plus réduite qu’à Marseille, n’en reste pas moins attrayante. Par exemple, Icade lancera, au cours de ce premier trimestre 2014, la résidence l’Anathys, un programme sis dans le quartier du Mourillon, dont la livraison est attendue au cours du 4e  trimestre 2015. À La Valette-du-Var, à seulement un petit quart d’heure de l’aéroport Toulon-Hyères, Bouygues Immobilier réalise Terra Nova, au sud du centre-ville. Cette résidence composée de 2 et 3-pièces, dont certains bénéficient d’une vue sur le mont Coudon, sera livrée au cours du 3e  trimestre 2015. Quant aux Alpes-Maritimes, même si, comme l’explique Michel Puy, " le marché manque clairement de produits ", la demande reste toujours forte, comme en témoigne la progression des ventes de logements neufs en 2013 par rapport à l’année précédente. Nexity propose, à Nice, le 22 Saramito, avec des logements finançables grâce au PTZ+ et à une TVA réduite, avec le 2-pièces à partir de 91 500 €, parking sous-sol inclus, pour une livraison au 2e  trimestre 2016. Quant à Kaufman & Broad, la réalisation du Village Saint-Pierre I, à Carros, permet de bénéficier, en moins de vingt minutes, d’un accès à l’aéroport international de Nice ou des plages de Saint-Laurent-du-Var. Commercialisée à un prix moyen de 3 917 €/m2, l’opération sera livrée à partir du 3e  trimestre 2015. Qu’elle soit adaptée aux candidats à l’accession ou plutôt à destination d’une clientèle plus aisée, l’offre démontre finalement, malgré la conjoncture, sa capacité à répondre à la réalité de la demande.


 


Les clés :

  • En quelques années, des projets urbains ambitieux ont modifi é et modernisé des pans entiers du territoire régional.
  • Pour loger ses actifs, l’accession devient, de Nice à Marseille, l’une des priorités des métropoles.
  • Dans ce contexte, le marché du logement neuf résiste à la conjoncture et tente de diversifier son offre.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur