Les défis des constructeurs

Face aux normes imposées par la Réglementation 2012, les grands groupes de construction ont dû réagir pour apporter leur pierre à l’édifi ce du logement de demain.

Les défis des constructeurs
Les défis des constructeurs

La RT 2012 a engendré de gros défis pour les constructeurs. Mais, l’UMF (Union des maisons françaises) n’est pas restée les bras croisés depuis une dizaine d’années. Sous l’impulsion de son président, Christian Louis-Victor, elle a par exemple créé le Challenge des maisons innovantes (lire encadré). " Au départ, c’était une façon d’encourager les constructeurs à innover ", se souvient-il. Des grands groupes de construction comme Geoxia ou Maisons France Confort sont aussi les acteurs de la maison de demain. " Nous avons réalisé un prototype de maison à énergie positive qui peut séduire une clientèle ", indique Hervé Chavet de Maisons France Confort. Mais, cela coûte cher et les acquéreurs sont obligés de faire des arbitrages. Ceux-ci ne vont pas toujours dans le sens de l’histoire. Entre acheter une maison à énergie positive ou s’offrir une piscine, le plaisir prend souvent le pas ", ajoute Hervé Chavet. Mais, pour Christian Louis-Victor, le plus grand défi est de rapprocher la maison de la ville : " La maison colle à l’homme, elle a été le symbole de l’organisation spatiale, expliquet-il. On y a ajouté l’église, puis les tours ont fait s’éloigner la maison qui doit revenir en ville en grignotant le moins possible d’espace. " Et certaines opérations témoignent de ce qu’il est possible de réaliser en ville. Comme celle de Saint-Pierre des Corps, près de Tours, réalisée par le constructeur CTVL. " Des maisons sur deux ou trois niveaux avec 50 m2 d’emprise au sol, accolées avec des coursives, des espaces de solidarité et clin d’oeil aux jardins ouvriers ", conclut Christian Louis-Victor.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur