Les clés du Pays basque et des Landes

En cette période d’incertitudes, le sud de la région Aquitaine se
développe dans une quiétude enviable, avec d’ambitieux projets immobiliers porteurs. Décryptage.

Les clés du Pays basque et des Landes
Les clés du Pays basque et des Landes

Le cadre est en lui-même un écrin bien attrayant. Il suffit de survoler Les Landes avec la Côte d’Argent et ses plus de cent kilomètres de plages océanes bordées de dunes et protégées par une immense forêt de pins. De Biscarrosse, au nord, à l’embouchure de l’Adour, au sud, cette fenêtre sur l’Atlantique n’a rien de comparable sinon les 32 km de côte aux plages de sable fin ou aux hautes falaises, à Biarritz, Saint-Jean-de-Luz ou Hendaye. Parmi les territoires qui attirent la lumière et une croissance démographique permanente, il en est un qui concentre une grande partie de l’activité en matière de logements neufs, celui de l’aire urbaine de Bayonne. Comme l’explique Christian Millet-Barbe, adjoint au maire de Bayonne et vice-président de la communauté d’agglomération Côte Basque Adour, l’entrée récente des communes de Bidart et du Boucau " ont montré que l’objectif dépasser à une production annuelle de 1 200 logements par an, dont 35 % de logements sociaux, est tout à fait justifiée. " Face à l’apport de population, et même si la communauté d’agglomération " attend des intercommunalités voisines qu’elles prennent leur part en matière de construction ", celle-ci porte des opérations d’aménagement d’envergure. On pense bien évidemment au projet Kleber à Biarritz. Le 6 mars dernier, la pose de la première pierre a lancé cet ambitieux programme de 502 logements, avec des commerces, des bureaux et des services qui verront le jour d’ici 2015. Sur un terrain de 4 hectares, bordé par l’avenue Kléber et le prolongement du BAB (axe Biarritz, Anglet, Bayonne), non loin du centre-ville, cette cité-jardin va permettre la réalisation de 82 logements en accession sociale à la propriété, 115 logements en accession libre et une résidence étudiante de 95 logements. L’autre grande opération, en cours de réalisation est celle de Marinadour, à Bayonne. Ce projet d’aménagement urbain, réalisé par Kaufman Broad, prend place en tête de pont Henri-Grenet à Bayonne, entre le boulevard du BAB et les Allées-Marines. Ce sont au total près de 320 logements, services, bureaux ainsi qu’une résidence de services destinée aux seniors et un hôtel de standing qui sont programmés. Les premiers logements seront livrés en 2015. Un îlot va aussi être réalisé, porté par Eiffage, avec 83 logements, une résidence seniors de 74 logements et un hôtel 4 étoiles de 92 chambres.


 


Un marché immobilier à l'abri de la houle ?


Aborder le marché du logement neuf au Pays basque ou dans les Landes confère une curieuse impression, celui d’un moment préservé, comme suspendu. L’essentiel de l’activité est concentré, à 80 %, entre Cap Breton et Hendaye, sur une bande de seulement 15 à 30 km qui englobe les deux départements, c’est-à-dire le sud-ouest des Landes et l’ouest des Pyrénées-Atlantiques. Comme le souligne Laurent Vidal, vice-président de la Fédération des promoteurs immobiliers d’Aquitaine Poitou-Charentes et en charge de l’Aquitaine-Sud, le marché est effectivement assez concentré : " elon l’observatoire de l’immobilier du Sud-Ouest, l’aire urbaine de Bayonne, qui comprend le sud des Landes et des communes côtières du Pays basque jusqu’à Biarritz, représente une production de 1 400 à 1 500 logements neufs par an tandis que le secteur de Pau enregistre 200 logements par an ".


 


Des projets locaux à Dax


Pour des villes plus éloignées du littoral, comme Dax, même s’il n’est pas mesuré par l’observatoire, le marché n’est cependant pas atone : " Dax est un marché que l’on peut qualifier d’isolé car il se situe en zone C, ce qui freine les promoteurs, explique Laurent Vidal. Pour autant, il peut y avoir des projets très localement, qui répondent à un fort besoin de résidence principale locale, voire intéressent des investisseurs patrimoniaux. " L’exemple de l’écoquartier de la Ferme du Mousse, à Dax, en est l’illustration, tout comme la résidence Hogarina, qui vient d’être lancée par le promoteur L’Arrayade, rue des Abeilles, dans le secteur du Gond, un quartier en plein essor. Cette opération soutenue par la ville, comprend 27 logements, du 2 au 4 pièces, commercialisés à partir de seulement 2 200 €/m2.


Les clés :

  • Dans un cadre idyllique, les Landes et le Pays basque confirment leur attractivité démographique.
  • Grâce à des projets d’aménagement ambitieux et des politiques d’habitat volontaristes, le marché du logement neuf ne connaît pas la crise.
  • Que ce soit le long du littoral ou dans les centres urbains, l’offre de logements reste très diversifiée.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur