• Le Figaro.fr
  • Actu
  • Le Scan Politique
  • International
  • Économie
  • Bourse
  • Décideurs
  • Le Scan Éco
  • Sport 24
  • Le Scan Sport
  • Culture
  • Lifestyle
  • Madame
  • Figaro Store
  • FigaroTV
  • TVMag
  • Santé
  • Étudiant
  • Figarochic.cn
  • Histoire
  • Nautisme
  • Golf
  • Figaroscope
  • Voyage
  • Enchères
  • Vin
  • Jardin
  • Météo consult
  • Annuaire santé avec PagesJaunes
  • Le particulier
  • Cadremploi
  • La chaîne météo
  • Keljob
  • Kelformation
  • Ticketac
  • Cplussur

Les besoins évoluent

"L'évolution des besoins concerne plusieurs grandes catégories.En ce qui concerne l'aménagement intérieur,les changements sont liés à l'évolution de la famille, mais aussi au vieillissement de la population et au maintien à domicile", estime Jacques Schmitt, délégué général de l'association Cap Consommateurs Habitat, qui a pour but d'évaluer les besoins émergeants en matière d'habitat.

Les besoins évoluent
Les besoins évoluent

Des familles tribus.


Les familles recomposées induisent des bouleversements qui se traduisent dans l'habitat : la maison, qui reste l'habitat idéal des Français lorsqu'ils imaginent leur foyer au futur, se doit d'être plus grande, même si la famille n'est nombreuse qu'au moment du weekend, lorsqu'on accueille les enfants des précédentes unions, par exemple.Mais pas seulement : l'une des évolutions du logement liée à l'évolution de la famille est la mixité des pièces. Les différents espaces de la maison ne sont plus considérés suivant des fonctions, mais comme autant d'univers différents. C'est ce qui ressort des interrogations de l'Urban Think Tank proposé par Transit City. Au fil de ses ateliers débats, le programme Transit City, animé par François Bellanger, s'est penché sur le devenir de l'habitat. Son observatoire de l'habitat a analysé la destination et l'évolution de chacune des pièces de la maison. Résultat : du salon à la salle de bains, de nouvelles fonctions sont attribuées aux différentes pièces de la maison. La chambre devient par exemple une pièce à vivre à part entière. "Lorsque le travail s'insère dans la maison, beaucoup vont s'installer dans leur chambre. Un phénomène qui ne touche plus seulement les jeunes, mais concerne tous les membres de la famille. Pour les adultes, la chambre devient une bulle, un sas,un symbole d'évasion.Dans le même temps, la chambre des adolescents serait à imaginer non plus que comme un simple endroit pour dormir,mais comme un studio greffé sur l'espace collectif ", analyse Transit City. Des évolutions qui devraient entraîner les architectes à concevoir des chambres plus grandes que les actuelles, qui tournent autour de 9 m2.


La maison à tout faire.


"Quand on jette un regard sur l'histoire de l'habitat, on s'aperçoit qu'à une certaine époque nombre de fonctions étaient réalisées à la maison (la santé, l'éducation, le travail, la lessive),avant de s'externaliser petit à petit.Depuis, un certain nombre de ces fonctions ont réintégré la maison et vont même aujourd'hui jusqu'à se réaliser en partie à la maison, comme le travail ou l'éducation" souligne le sociologue Jean-Claude Kaufmann. On passe de plus en plus de temps au sein du logement : pour y consommer des loisirs, mais aussi pour travailler ou étudier. D'où une complexification de pièces comme le salon ou la chambre, qui doivent pouvoir accueillir un espace multimédia, ou un bureau bien agencé. La maison devient l'espace à tout faire, qui inclut bien plus de fonctions que celles du repos et de l'accomplissement de tâches matérielles indispensables à la vie. La salle de bains ne doit plus seulement être la pièce où l'on se lave, mais permettre le bien-être corporel, avec des équipements comme un jacuzzi, un vélo d'appartement ou un banc de musculation. Quant au jardin, espace convoité s'il en est, il devient cuisine d'été et espace de toutes les convivialités dès le premier rayon de soleil.


Services