Les architectes urbanistes

Pour ces hommes de l’art, l’urgence à construire des logements n’est pas contradictoire avec l’exigence de qualité architecturale et de développement durable qu’ils revendiquent depuis de nombreuses années.

Les architectes urbanistes
Les architectes urbanistes

Aujourd’hui, près de 30 000 architectes sont inscrits au tableau de l’Ordre représenté à l’échelon national par un conseil présidé par Lionel Carli. L’Unsfa (Union nationale des syndicats français d’architectes) oeuvre au rayonnement de la profession en fédérant les syndicats départementaux et régionaux. " L’Unsfa intervient sur tous les terrains de la négociation des textes réglementaires, des échanges interprofessionnels, de la réflexion prospective à la formation ", indique le syndicat dans la droite ligne fixée par sa présidente, Marie-Françoise Manière. De grands architectes s’illustrent dans la construction d’aujourd’hui et le façonnage des villes de demain. Jean Nouvel, partisan des tours, n’hésite pas à dire à propos de l’île Seguin : " Ce n’est pas parce qu’on va construire des tours que l’on fait de l’inhumain. L’île Seguin sera l’île Saint-Louis du 21e siècle. "


 


 


Concepteur notamment du musée des Civilisations d’Europe et de Méditerranée à Marseille ou du stade Jean-Bouin à Paris, Rudy Ricciotti considère qu’en matière d’architecture, " l’essentiel est d’avoir du coeur et de ne pas aspirer à la sagesse ". Grande galerie du muséum national d’Histoire naturelle, piscine des Halles, ministère des Finances de Bercy, Paul Chemetov a, à son actif, des réalisations prestigieuses. Pour lui, " il faut que le logement soit non pas idéal mais qu’il soit habitable et fasse de la place aux hommes et à tous les accessoires avec lesquels il vit ". Considéré comme l’un des plus grands architectes urbanistes de son temps, Christian de Portzamparc estime essentiel " de rêver les villes avant de les réaliser, non par goût des utopies mais par besoin de les repenser en permanence afin qu’elles apportent un bienêtre à l’humanité ". Pour Jean-Paul Viguier concepteur du pôle de loisirs de La Confluence et de la tour Majunga à La Défense, " l’architecte doit maîtriser le “grand écart” entre le rêve et la réalité. Passer d’un acte de création à celui de sa réalisation ". Enfin, Roland Castro estime " que l’on ne peut plus imaginer les logements comme autrefois. Il faut les sublimer, pas les subir ".

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur