• Le Figaro.fr
  • Actu
  • Le Scan Politique
  • International
  • Économie
  • Bourse
  • Décideurs
  • Le Scan Éco
  • Sport 24
  • Le Scan Sport
  • Culture
  • Lifestyle
  • Madame
  • Figaro Store
  • FigaroTV
  • TVMag
  • Santé
  • Étudiant
  • Figarochic.cn
  • Histoire
  • Nautisme
  • Golf
  • Figaroscope
  • Voyage
  • Enchères
  • Vin
  • Jardin
  • Météo consult
  • Annuaire santé avec PagesJaunes
  • Le particulier
  • Cadremploi
  • La chaîne météo
  • Keljob
  • Kelformation
  • Ticketac
  • Cplussur

Le Val-de-Marne s’active

Atone l’an dernier, le marché local reprend de belles couleurs en 2015, avec une offre variée qui séduit les acquéreurs.

Le Val-de-Marne s’active
Le Val-de-Marne s’active

Plus cher que la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne affiche un prix au m2 à 4 672 € en moyenne (- 3,2 % sur un an). Une moyenne qui ne reflète cependant pas les disparités d’une commune à l’autre. Le mètre carré moyen dépasse la barre des 9 000 €/m2 à Charenton-le-Pont, mais ne franchit pas les 3 000 € à Villeneuve-Saint-Georges. Entre les deux, l’offre oscille le plus souvent entre 4 500 et 6 000 €/m2. Cette offre variée attire les acquéreurs. Et sur un an, les transactions ont quasiment triplé dans le département en raison des grands projets qui s’y développent. D’ailleurs, selon l’Adil 75, 45 % des logements disponibles au sein du département se situent dans les communes stratégiques du Grand Paris : Choisy-le-Roi, Orly, Sucy-en-Brie, Villecresnes, Thiais… Parmi les grandes opérations d’aménagement, il faut citer celle des Ardoines, à Vitry-sur-Seine que conduit l’EPA Orly-Rungis-Seine Amont. Un projet majeur qui s’inscrit sur d’importantes friches ferroviaires sur 300 hectares en bord de Seine et recevra 3 300 logements (dont 40 % à vocation sociale), des bureaux, des équipements…


Une dizaine de programmes sont en cours à Vitry, comme celui de Fulton sur les docks du Port à l’Anglais, à des prix compris entre 285 000 et 317 000 €. Non loin, Choisy-le-Roi offre aussi un choix assez étendu. Les primo-accédants à revenus modestes bénéficient de plusieurs programmes en TVA à 5,5 % proposés par des promoteurs comme Nexity, Expansiel Promotion ou Bouygues Immobilier où les 3-pièces se négocie souvent à moins de 200 000 €. Idem à Champigny. A Créteil, les prix montent. Compter 297 000 € pour un 3-pièces de 58 m2 chez Nexity. Vous pouvez dénicher des résidences en TVA à taux réduit aussi : un studio acquis chez Bouygues à 171 000 € (33 m2) peut procurer un rendement de 3,4 %. Même chose chez Vinci, à Thiais, pour un programme offrant des studios de 33 m2 à 159 000 €. Le Perreux, Saint-Maur, Nogent et Charenton, s’adressent à une clientèle plus argentée. À Nogent, par exemple, Eiffage Immobilier affiche ses 2-pièces de 48 m2 à 331 000 € et ses 3-pièces de 54 m2 à 421 000 €.

Services