Le Val d'Yerres : le poumon vert du Sud- Est francilien

À l'autre extrémité du département, au nord-est : le Val d'Yerres, une vallée verdoyante dans laquelle s'enfonce une rivière. La communauté d'agglomération développe son "Fil vert", un projet d'aménagement des rives sur 20 km en termes de culture, loisirs et environnement. Des équipements ponctuent ce cheminement paysager près des berges : théâtre de Brunoy et piscine de Yerres inaugurés dernièrement, piscine de Boussy-Saint- Antoine en construction pour une livraison en 2009, parc urbain de Quincy-sous- Sénart ouvert en févier et un autre en projet à Crosne.

Le Val d'Yerres : le poumon vert du Sud- Est francilien
Le Val d'Yerres : le poumon vert du Sud- Est francilien

À Yerres, Crosne et Brunoy, l'ha- bitat est résidentiel, en majorité individuel. Bien que leur foncier soit rare, ces communes sortent un petit nombre d'opérations immobilières attractives. Epinay-sous- Sénart est la seule ville de la vallée à avoir eu besoin de signer une convention avec l'ANRU (Agence nationale pour le renouvellement urbain) pour remodeler un quartier.


Seulement deux villes, Quincy-sous- Sénart et Epinay, sont à jour de logements sociaux en regard de la loi SRU. Dans son palmarès des communes qui font de gros efforts dans ce sens, la fondation Abbé Pierre a distingué une poignée d'Essonniennes, dont Crosne, Orsay et Gif-sur-Yvette. À un moment de son histoire, l'Essonne a trop concentré de populations en difficulté sur certains périmètres. La Grande Borne à Grigny et les Tarterêts à Corbeil-Essonnes illustrent ces dérives. Cependant la ville se reconstruit sur la ville : à Corbeil, une partie de l'habitat social prend petit à petit une taille humaine. L'habitat résidentiel suit également la même orientation. On peut relever sur son territoire une dizaine de programmes neufs et de grands noms tels Bouygues Immobilier, Meunier, Sepimo, mais également, AVF Promotion, CPI, Promo Gérim et Camar Finance qui, pour ce dernier, s'illustre avec quatre programmes d'appartements, en cours de commercialisation, situés en coeur de ville ou bien le long des berges.


De son côté, Grigny fait l'objet d'un des plus grands projets de renouvellement urbain du pays. En décembre dernier, le conseil général s'est engagé financièrement dans 23 sites "ANRU" (Agence nationale pour le renouvellement urbain) et dans 13 contrats de cohésion sociale pour reconstruire le bâti et faire renaître l'espoir dans ces quartiers.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur