Le relais jumelé

On l’appelle ainsi parce qu’il implique deux financements : un crédit relais à titre d’avance sur le bien à vendre et un prêt complémentaire à long terme. Si vous cherchez à acheter plus grand, c’est donc cette formule que la banque vous proposera sans doute. C’est d’ailleurs, de loin, le type de crédit le plus utilisé dans les cas d’achat revente. Comment cela marche-t-il ? Votre banque monte simultanément deux dossiers : un crédit relais voué à être remboursé aussitôt le bien vendu et un prêt complémentaire à long terme (10, 15, 20, 25 ans…), qui finance le surplus à payer pour la nouvelle acquisition. A titre d’exemple, si le bien que vous rachetez vaut 300 000 euros et que celui que vous revendez vaut 200 000 euros, vous devriez, en principe n’avoir à emprunter que 100 000 euros. Or, du fait que votre appartement n’est pas vendu, vous n’avez pas cet apport de 200 000 e, ce qui vous oblige à emprunter 300 000 e. Dans ce cas, en admettant que vous n’avez plus de mensualité à rembourser pour votre ancien appartement, la banque vous prêtera par exemple l’équivalent de 70 % des 200 000 euros du bien à vendre, soit 140 000 euros, au titre du relais et 160 000 euros au titre du prêt complémentaire. Une fois que vous aurez vendu l’ancien bien au prix escompté de 200 000 euros, vous pourrez non seulement rembourser les 140 000 e du prêt relais, mais également prévoir, avec le surplus, un remboursement anticipé sur le prêt complémentaire. C’est la raison pour laquelle il est préférable d’opter pour un prêt complémentaire permettant cette possibilité de remboursement anticipé partiel et sans frais. A défaut, vous seriez contraint de payer à la banque des pénalités qui peuvent aller jusqu’à 3% du capital restant dû… Mais à quel taux peut-on obtenir un prêt relais jumelé à un prêt à long terme ? Dans la plupart des cas, les banques ne font pas de différence : les deux prêts sont consentis au même taux, en fonction des barèmes du moment. Généralement, le crédit relais, compte tenu de sa durée, est à taux fixe, mais il peut arriver que le prêt complémentaire soit adossé à un taux révisable. L’intérêt du taux révisable étant aujourd’hui limité en raison de leur hausse, un taux fixe semble plus approprié, quoi qu’en disent certains banquiers. A titre indicatif, les taux fixes se situent actuellement entre 4,60 et 5,40 %.

Le relais jumelé
Le relais jumelé

On l’appelle ainsi parce qu’il implique deux financements : un crédit relais à titre d’avance sur le bien à vendre et un prêt complémentaire à long terme. Si vous cherchez à acheter plus grand, c’est donc cette formule que la banque vous proposera sans doute. C’est d’ailleurs, de loin, le type de crédit le plus utilisé dans les cas d’achat revente. Comment cela marche-t-il ? Votre banque monte simultanément deux dossiers : un crédit relais voué à être remboursé aussitôt le bien vendu et un prêt complémentaire à long terme (10, 15, 20, 25 ans…), qui finance le surplus à payer pour la nouvelle acquisition. A titre d’exemple, si le bien que vous rachetez vaut 300 000 euros et que celui que vous revendez vaut 200 000 euros, vous devriez, en principe n’avoir à emprunter que 100 000 euros. Or, du fait que votre appartement n’est pas vendu, vous n’avez pas cet apport de 200 000 e, ce qui vous oblige à emprunter 300 000 e. Dans ce cas, en admettant que vous n’avez plus de mensualité à rembourser pour votre ancien appartement, la banque vous prêtera par exemple l’équivalent de 70 % des 200 000 euros du bien à vendre, soit 140 000 euros, au titre du relais et 160 000 euros au titre du prêt complémentaire. Une fois que vous aurez vendu l’ancien bien au prix escompté de 200 000 euros, vous pourrez non seulement rembourser les 140 000 e du prêt relais, mais également prévoir, avec le surplus, un remboursement anticipé sur le prêt complémentaire. C’est la raison pour laquelle il est préférable d’opter pour un prêt complémentaire permettant cette possibilité de remboursement anticipé partiel et sans frais. A défaut, vous seriez contraint de payer à la banque des pénalités qui peuvent aller jusqu’à 3% du capital restant dû… Mais à quel taux peut-on obtenir un prêt relais jumelé à un prêt à long terme ? Dans la plupart des cas, les banques ne font pas de différence : les deux prêts sont consentis au même taux, en fonction des barèmes du moment. Généralement, le crédit relais, compte tenu de sa durée, est à taux fixe, mais il peut arriver que le prêt complémentaire soit adossé à un taux révisable. L’intérêt du taux révisable étant aujourd’hui limité en raison de leur hausse, un taux fixe semble plus approprié, quoi qu’en disent certains banquiers. A titre indicatif, les taux fixes se situent actuellement entre 4,60 et 5,40 %.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur