Le recours aux prêts de longue durée

Face à la flambée des prix de l'immobilier, les prêts de longue durée tiennent la vedette. D'autant que les conditions d'emprunt actuellement très favorables - autour de 4 % sur 25 ans -, en ont favorisé l'explosion. Alors que la durée moyenne d'un emprunt n'était, selon l'Anil (Agence nationale pour l'information sur le logement), que d'un peu plus de 15 ans en 1998, cette durée atteignait plus de 19 ans en 2002. Et ce n'est sans doute pas fini. Car les prêts de plus de 20 ans représentent un tiers de la production des banques. "L'allongement des durées de prêt s'accélère encore depuis le début de l'année 2005, constate une récente enquête de Meilleurtaux.com, un courtier en crédit, la part des prêts immobiliers à 25 ans est passée de 16 % en début d'année 2005 à 25,1 % en juin 2005. Ils ont ainsi progressé de 9,2 % en 6 mois, alors qu'ils avaient progressé de 6,60 % entre 2003 et 2004 et de 2,70 % entre 2002 et 2003". De fait, aujourd'hui, vous pouvez trouver, sur le marché du crédit, des prêts sur 25 ou 30 ans très facilement. Ainsi, BNP Paribas, la Société Générale, le CIC, ou encore le Crédit Foncier de France en proposent, à taux fixe ou révisable. L'UCB va même plus loin puisqu'elle a lancé, depuis peu, un prêt sur 35 ans réservé aux moins de 35 ans qui accèdent à la propriété pour la première fois. Son taux, entre 3,30 et 4 % est fixe les deux premières années et révisable ensuite. A partir de la 10e année, vous avez la possibilité de passer à taux fixe à tout moment (taux du TME + marge de la banque).

Le recours aux prêts de longue durée
Le recours aux prêts de longue durée

Reste qu'emprunter sur 25, 30 ou 35 ans est également une option coûteuse. Moins vite vous amortirez votre prêt, plus son coût sera élevé. D'autant que les taux de crédit proposés dans ce cas sont légèrement plus hauts que ceux d'un crédit sur 15 ou 20 ans, les banques faisant, en effet, payer, le risque. Si vous empruntez 200 000 € à 4 % (assurance comprise), sur 25 ans, le montant de votre mensualité s'élèvera à 1 056 €, soit 144 € de moins que sur 20 ans. Le coût de votre crédit atteindra en revanche 116 800 € au lieu de 88 000 € sur 20 ans, soit 28 800 € de plus. Si vous empruntez sur 30 ans, votre mensualité sera ramenée à 978 €, ce qui est beaucoup plus supportable, mais votre crédit vous coûtera 152 080 €, soit 35 280 € de plus que sur 25 ans et 64 080 € de plus que sur 20 ans. De quoi faire réfléchir ! Faut-il pour autant renoncer ? Certes non. D'une part parce que l'allongement de la durée du crédit vous permet par exemple d'acheter un logement plus grand tout de suite au lieu d'y parvenir en deux temps. Surtout si vous comptez avoir des enfants rapidement.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur