Le point sur le logement social à Paris

Malgré la loi Solidarité et renouvellement urbains, la répartition des logements sociaux dans Paris n’est pas la même selon les arrondissements. Un point-clé de la campagne.

Le point sur le logement social à Paris
Le point sur le logement social à Paris

En matière de logement, les us et coutumes varient selon les pays. Les Britanniques, Italiens, Espagnols et Portugais forment des nations de propriétaires, comme les Hongrois, les Slovaques ou les Lituaniens. L’offre locative privée demeure marginale, tandis que le parc locatif social est réservée aux populations défavorisées. En revanche, en Allemagne, le locatif social s’ouvre aux classes moyennes : 80 % des habitants peuvent y prétendre. Dans Paris intra-muros, l’Apur, l’Atelier d’urbanisme de Paris, comptabilisait 17,38 % de logements sociaux début 2012. Certains arrondissements dépassent largement le quota de 20 % de la loi Solidarité et renouvellement urbains (SRU) : le 19e  (36,6 %), le 13e  (33,2 %) et le 20e  (29,7 %). A contrario, d’autres sont peu fournis comme le 7e  (1,3 %), le 8e  (2,4 %), le 6e  (2,8 %) ou le 16e  (3,7 %)…


 


Sept parisiens sur dix sont locataires


Après les départs des ouvriers et des employés, partis chercher un logement moins cher en périphérie, la gentrification s’est mise en marche avec l’afflux de cadres, dans l’incapacité financière, toutefois, de devenir propriétaires. Aujourd’hui, près de sept Parisiens sur dix sont locataires. La part des petites surfaces de 1 et 2-pièces affleure les 55 %, et l’appartement familial de deux ou trois chambres vaut son pesant d’or. Un meilleur brassage social au travers de la politique du logement sera sans doute l’une des clés des élections. D’après l’Adil 75, au 31 décembre 2012, 139 985 ménages (105 129 résidant déjà à Paris et 34 856 hors Paris) étaient demandeurs d’un logement social dans la capitale, soit une augmentation de 11 %. Près des deux tiers disposaient de revenus inférieurs au plafond le plus bas du logement social (PLAI) et 80 % à celui du PLUS. Parmi les demandes, près des trois-quarts étaient récentes, de moins de cinq ans, et 45 % émanaient de célibataires. En 2012, 11 399 demandeurs ont obtenu un logement social, comme ils l’espéraient : à Paris.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur