Le point de vue de Bernard Rivalta

Président du Sytral

Le point de vue de Bernard Rivalta
Le point de vue de Bernard Rivalta

Le Grand Lyon est victime de son succès. Il faut continuer d’étoffer le réseau de la métropole mais cela coûte très cher à la collectivité. L’usager ne paie que 30 % du financement des transports collectifs. Le reste est financé par le versement transports et les collectivités territoriales. À Lyon, par exemple, un usager ne paie, en moyenne, que 50 centimes d’euro au quotidien. Ce qui est très peu au regard des investissements que nécessite la réalisation de tels aménagements. Dans l’ensemble, je suis favorable à l’extension du tramway de façon circulaire. Le métro est plus adapté pour relier les points stratégiques de l’agglomération, ce qui encourage les usagers à laisser leurs voitures pour emprunter les lignes de transport. Pour cela, nous avons créé des pôles multimodaux à l’est, au sud-est et au sud-ouest. Une extension ouest est prévue avec le prolongement du métro. Au Sytral, notre philosophie est simple : nous faisons de la couture économique, environnementale et sociale. Quand nous faisons passer le tramway aux Minguettes, par exemple, nous permettons aux jeunes de ce quartier de se rendre facilement aux universités. Pour les années qui viennent, notre Plan de déplacements urbains (DPU), en cours de révision, poursuit son objectif de reconstruire la ville sur la ville. Il faut construire autour des lignes de transport et non pas amener le métro ou le tramway, là où il y a étalement urbain.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur