Le pari d'embellir la ville

Le pari semble immense : redonner du cachet à la Seine-Saint-Denis défigurée par les barres, les tours et les friches industrielles. Nombre de communes visent un coup de jeune financé en partie par l'Agence nationale pour le renouvellement urbain (ANRU). Encadré par des chartes environnementales et architecturales, l'habitat devient coquet, s'ouvre sur la lumière par des balcons et des loggias, se diversifie : toitures à la Mansart à Drancy, végétalisées à Saint-Denis (Foncière Référence), accession sociale, libre, locatif et même maisons à 100 000 e à Epinay (toutes vendues !). 1 200 logements écologiques sont attendus à Bobigny sur l'écozac du canal de l'Ourcq. Et dans son programme local de l'habitat, Plaine Commune se donne pour ligne d'horizon la construction de 2 000 logements par an jusqu'en 2012, dont 60 % à caractère privé, et la rénovation de titan de 30 000 logements sociaux. A Saint- Denis, le quartier Pleyel, dynamisé par le projet Besson et le canal Saint-Denis, aménagé sur la rive droite, retrouvent une belle attractivité de même que le centre ville où l'aménagement des rues et des places s'achèvera en 2009. Selon l'Adil (Agence départementale pour l'information sur le logement), les valeurs moyennes oscillent autour de 3 500 e/m2 à Saint-Denis, Drancy, Pavillons-sous-Bois, Vaujours ; elles glissent à 3 100 e/m2 à Bobigny et remontent à 3 300 e/m2 à Romainville, à 3 kilomètres de Paris, et à 4 000 e/m2 à Pantin en raison de la proximité immédiate de la capitale et de bâtiments comme les Moulins.

Le pari d'embellir la ville
Le pari d'embellir la ville

Des prix maîtrisés.


A Saint-Ouen, l'équipe municipale a fait "le pari d'embellir la ville" selon son expression. Au programme : médiathèque de béton clair en construction face à l'hôtel de ville, réhabilitation progressive de l'habitat vieillissant ou insalubre, petits programmes tant dans le parc social que privé, achèvement du parc paysager du quartier d'affaires Victor Hugo, démarrage de la Zac très verte des Docks en bordure de Seine. Les prix "maîtrisés" mettent du baume au coeur des acquéreurs, en grande majorité primo-accédants, d'autant que 2 lignes de métro et le RER C traversent cette ville qui s'ouvre par 5 portes sur la capitale. Durant les 5 dernières années, 3 000 logements neufs ont été construits (dont 40 % sociaux) tandis que l'inflation a été contenue à 7/8 % en partie grâce à une charte des prix maîtrisés cosignée par la Ville et les acteurs de la promotion. Le mètre carré moyen ressort actuellement à 3 400 e. A ce tarif, l'offre fond comme neige au soleil : sur la centaine d'appartements des Perspectives du Sacré- Coeur, Pitch Promotion a vendu 60 lots en 2 mois. Fin janvier, Cogedim proposait un bien rare en toute première couronne : une maison de 3-pièces de 80 m2 à 296 000 e. C'est à peu près la valeur d'une maison ancienne en grande couronne, estimée par les notaires à 292 442 e.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur