Le marché de la côte ouest

Sur la façade Manche-Atlantique, les opportunités d’achat ou d’investissement ne manquent pas, d’autant qu’avec la crise, les prix ont sensiblement baissé. Enquête.

Le marché de la côte ouest
Le marché de la côte ouest

Une chose est sûre : les Français aiment les résidences secondaires. Et, même s’ils sont plus frileux aujourd’hui, les stations bordant la Manche et le littoral Atlantique n’ont pas leur pareil pour séduire les acquéreurs. Selon l’Insee, depuis 1968, le nombre de résidences secondaires a été multiplié par trois dans la région. " Cette particularité française a bénéficié de la conjugaison de plusieurs éléments : ancienne tradition qui remonterait à la monarchie, démocratisation du phénomène avec les Trente Glorieuses, accélération avec l’arrivée du TGV et des 35 heures, un patrimoine exceptionnel et une qualité de vie qui attirent de nombreux étrangers, notamment les Britanniques ", explique maître Pierre-Luc Vogel, lors de la publication du baromètre de l’immobilier spécial résidences secondaires des notaires. Il est vrai qu’être propriétaire de sa maison de vacances est le rêve de beaucoup d’entre nous, et une réalité en France pour trois millions de ménages. C’est douze fois plus qu’en Allemagne, par exemple. Ce qui, d’ailleurs, ne va pas sans difficulté pour les résidents à l’année. Ainsi, avant la crise de 2008, les prix avaient grimpé dans de telles proportions que les plus modestes ne pouvaient pas acquérir leur résidence principale. Depuis, les choses ont bien changé. " À partir de 2008, sur l’ensemble des littoraux ouest, on a assisté à une érosion des prix, poursuit Pierre-Luc Vogel.


Des conditions favorables


Aujourd’hui, il est à nouveau possible de trouver un appartement à moins de 1 000 €/m2, ou une maison à moins de 120 000 €/m2. " Le rêve redevient accessible. " D’autant que l’achat d’une résidence secondaire peut faire partie d’une stratégie patrimoniale qui s’avère souvent pertinente à long terme, comme le démontre l’évolution des prix sur cinq ou dix ans. " Alors, pourquoi ne pas se lancer et réaliser son rêve ? C’est d’autant plus pertinent que les taux de crédit sont à nouveau très bas. " Il faut remonter très loin en arrière pour retrouver des prêts immobiliers aussi bon marché qu’en ce début d’été, indique Philippe Taboret, directeur général adjoint de Cafpi, un courtier en crédit. Avec un taux moyen de 2,79 % sur vingt ans, le précédent record établi à 2,95 % au 2e trimestre 2013 est battu. " Un record qui, selon ce courtier, provient de l’effort pratiqué par les banques sur les taux les plus hauts, les plus bas restant stables. Il faut donc saisir les opportunités, car la situation ne durera peut-être pas. " Le regain d’accalmie monétaire constaté sur les marchés laisse ouverte la “fenêtre de tir” pour les emprunteurs, sans que l’on sache pour combien de temps encore, poursuit Philippe Taboret. Tous les observateurs du marché s’attendent, en effet, à voir la Banque centrale européenne (BCE) prendre prochainement des mesures de relance de l’économie qui seront créatrices d’inflation. " Bref, tous les ingrédients sont réunis pour un achat réalisé dans d’excellentes conditions. Et, sur le littoral ouest, de nombreuses opportunités dans le neuf ou l’ancien s’offrent à ceux qui cherchent un pied-à-terre, une maison de famille, ou encore qui envisagent de réaliser un investissement locatif avec, pourquoi pas, l’idée d’y vivre plus tard, une fois la retraite venue. Des occasions qu’il suffit de saisir au bon moment…


 

ÉVOLUTION DES PRIX DES LOGEMENTS DANS LES PRINCIPALES STATIONS BALNÉAIRES

Stations Prix moyen dans le neuf Prix moyens dans l'ancien

Prix au m2 Evolution sur 5 ans Prix au m2 Evolution sur 5 ans
Deauville 6 035 € -4,2% 4 637 € +4,8%
Cabourg 4 023 € NC 3 034 € -10,6%
Saint-Malo 3 750 € -5,3% 2 642 € -6,7%
Les Sables-d'Olonne 3 883 € +0,7% 3 446 € -2,7%
La Rochelle 4 395 € -1,8% 3 473 € +9,1%
Royan NC NC 2 800 € -2,2 %
La Teste-de-Buch 3 398 € +5,0% 2 113 € -18,6%
Capbreton 3 898 € -14,1% 3 944 € +3,6%
Anglet 3 629 € -7,3% 3 154 € -6,5%
Saint-Jean-de-Luz 3 344 € -29,2% NC NC
Biarritz NC NC 4 354 € +11,6%

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur