Le littoral et ses résidences neuves d'Est en Ouest

Depuis la Manche jusqu’à la Méditerranée, le littoral français offre une grande diversité de paysages et les possibilités de résider à proximité de la mer y sont variées.

Le littoral et ses résidences neuves d'Est en Ouest
Le littoral et ses résidences neuves d'Est en Ouest


Le littoral breton, mosaïque de marchés


Dans les Côtes d’Armor, c’est bien la résidence de loisirs qui dynamise le marché selon le constat récent de la chambre des notaires du département.



En effet, le littoral concentre un quart des transactions en appartement du département. “Sur la Côte d’Émeraude, le prix du m² a continué de grimper”, indique Yves Le Bonniec, président de la chambre des notaires. Les ventes se sont concentrées sur les petites surfaces qui représentent 53 % des appartements vendus et 30 % des acquéreurs sont franciliens. Pléneuf-Val-André à 3448€/m² reste la station la plus prisée de la Côte d’Émeraude. Sur le littoral, dans le secteur de la Côte de granit rose, les prix sont nettement inférieurs à 2 412 €/m2, et reculent légèrement. Quant à la station balnéaire de Perros- Guirec, à 2 530 €/m2, elle concentre 50 % des appartements vendus sur le secteur. Les acheteurs sont plutôt âgés, 72 % ont plus de 50 ans, un sur trois est retraité.



Le secteur attire également des cadres. Cette évolution est nuancée par le volume des transactions qui a chuté à partir du 3e trimestre 2007, mais ce phénomène est plus propre aux villes qu’à la côte. Celle-ci demeure le paradis des résidences secondaires et les Parisiens dopent le marché avec un budget moyen supérieur de 100 000 € à celui des locaux.



Cependant, dans le secteur de la maison individuelle c'est sur la Côte de granit rose que les prix sont encore plus élevés, ils s’échelonnent de 159 300 € à Plestin-les-Grèves à 290 700 € à Trébeurden. On notera par exemple la livraison, en octobre, de Résidence de Bretagne : 13 appartements du groupe Axity, Paimpol, avec le 3-pièces à partir de 174000€. Située en plein coeur de Saint-Quay-Portrieux, Nexity livrera Stella Maris au premier trimestre 2010, 40 logements du studio au 4-pièces et une maison de cinq pièces.


Dans le Finistère, au cours des dix dernières années, sur la côte, c’est le littoral sud, avec ses stations balnéaires recherchées, comme Bénodet, qui a profité le plus de la hausse des prix. “Comme toujours, c’est ce secteur qui attire le plus les acquéreurs extérieurs au département” souligne Loïc Le Goff, président de la chambre départementale des notaires. L’offre en appartement sur le littoral finistérien est limitée et les prix se sont maintenus. Bénodet, à 2 801 €/m2 pour les appartements collectifs, est la station la plus prisée.



Longtemps épargné par le ralentissement, le littoral observe toujours un niveau élevé de prix en maison individuelle. Avec un prix moyen de 350 700 € par vente, Carantec demeure la commune la plus prisée du département devant Bénodet à 322 300 € et Combrit à 305 500 €.



Sur le littoral du Morbihan, la situation est à l’apaisement après dix ans de croissance ininterrompue. Cependant, malgré les prix élevés des appartements, la côte séduit toujours, notamment sur le golfe et la baie de Quiberon. Toutefois, Carnac, qui reste la commune la plus onéreuse du département, à 4 744 €/m2, est la seule du littoral à avoir enregistré une baisse de prix au m2 sur l’année : - 4,3 %. Une grande partie des acquéreurs vient de l’extérieur, seuls 27 % sont morbihannais, 22 % viennent d’Îlede- France, 9 % d’Ille-et-Vilaine. Sur le littoral Ouest, les volumes échangés sont moins importants, les prix sont inférieurs : c’est Larmor-Plage, à 3 671 €/m2, qui reste la station la plus prisée du secteur. Sur la presqu’île de Quiberon, à quelques mètres seulement de la plage, Bouygues Immobilier commercialise les dernierslogements de Villa St Julien, quatre petits immeubles - pour un total de 20 appartements - à l’architecture traditionnelle bretonne pour des appartements du 2 au 4-pièces. En Ille-et-Vilaine, nous n’assistons pas un effondrement mais à un ralentissement du marché de la pierre. Si les transactions piétinent, les prix eux, sont orientés à la baisse. Dans le secteur de la revente d’appartements, Saint-Malo a vu ses prix fléchir, même dans le quartier de huppé de Rotheneuf qui a, selon la chambre des notaires du département, enregistré une baisse de prix de 4,3 %. Le littoral bénéficie toujours des investissements en résidence de loisirs, les acquéreurs seniors représentant 37 % en 2008 contre 25 % en 2004. Cet été, le groupe Sacib livre Côté Docks, quai Duguay Trouin, plein Sud face au port. Composée de 35 appartements, du 2 au 5-pièces avec terrasses et balcons, la résidence est certifiée Habitat et Environnement.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur