Le Havre, face à la mer

Station balnéaire, mais aussi port de toute première importance, Le Havre affiche sa vocation maritime et se tourne vers les docks. Bien avant que Dominique Perben, ministre de l'Equipement, vienne inaugurer Port 2000, en mars dernier, Le Havre était portée par son identité balnéaire, faisant partie des rares grandes villes françaises ayant obtenu le prestigieux label “station balnéaire”. Avec son nouveau port, désormais capable d'accueillir les porte-conteneurs géants des mers le long d'un quai unique protégé par une digue de six kilomètres, Le Havre confirme son statut de cité maritime active. Après le triangle des gares, qui a vu surgir des immeubles de bureaux, une structure hôtelière de 125 chambres, un parking de 500 places, la métropole au pied dans l'eau, qui compte près de 200 000 habitants, s'est donc tournée vers son quartier portuaire.

Le Havre, face à la mer
Le Havre, face à la mer

La ville s’ouvre sur la mer.


Longtemps décriée, l'architecture du centre-ville signée Auguste Perret, a été récemment classée au patrimoine mondial de l'humanité et devient attractive au plan touristique. Que de chemin parcouru depuis la fin de la guerre, où 80 % du centre-ville fut détruit par les bombardements ! Ce centre-ville, qui bénéficie de la proximité immédiate de la plage, a accueilli quelques programmes neufs dans ses “dents creuses”, mais le foncier y est rare et, en conséquence, les prix y sont élevés, pouvant dépasser les 3 000 €/m2.


L'avenir sur les docks.


C'est au sud du centre-ville, sur les docks, que se situe l'avenir du Havre. L'aménagement des docks Vauban et le développement des quartiers de l'Eure et de Saint-Nicolas sont au programme. La construction de 665 logements est prévue à horizon 2007-2008, parmi lesquels 436 sur l'îlot Saint-Nicolas. “Le fort potentiel foncier de ce quartier, mémoire de l'identité portuaire, à proximité du centre ville, permet un important développement urbain” commente Agathe Cahierre, adjointe à la politique de la ville. Une jardinerie, des enseignes de sport, des salles de cinéma, un complexe aquatique : les aménagements des docks Vauban respirent l'évasion et les bars branchés prennent place dans les entrepôts. Tous ces projets ont permis de marquer et de valoriser le lien entre la ville et son port et dans le prolongement, Saint-Nicolas est le quartier “qui monte”. A l'horizon 2007, les premiers logements neufs devraient y être livrés.


Cap Marine, le nouveau programme de Nexity George V, compte par exemple 41 appartements, du studio au 6-pièces, dont la commercialisation témoigne du succès, puisque quelques unités seulement sont encore disponibles, comme ce 2-pièces de 46 m2 qui s'affiche à 162 000 €. Grandes surfaces et espaces lumineux caractérisent cette réalisation dont l'architecture contemporaine s'intègre parfaitement au nouveau quartier des docks. Tout comme le quartier s'ouvre sur la mer, les logements de la résidence s'ouvrent sur l'extérieur grâce à leurs loggias, balcons ou terrasses. Les appartements du dernier étage bénéficient quant à eux de belles terrasses privatives à ciel ouvert, sur le toit. Du côté de la rue Bellot, Le Bellamarto, réalisé par Pitch Promotion, abrite 59 appartements, du studio au 5-pièces, répartis dans trois petits bâtiments à la belle architecture moderne. Le prix moyen y tourne autour de 2 800 €/m2. Même quartier pour le Carré Vauban, signé Bécarré, dont les 52 appartements sont spacieux, les plus grands dépassant les 130 m2. Quant au Jardin de Loyse, de Kaufman & Broad, proche de l'hôtel de ville et des docks, il compte 57 appartements organisés autour d'un grand jardin central paysager. Cette opération de prestige se négocie à un prix nettement plus élevé, le prix moyen s'élevant à 3 624 €/m2.


A moins d'une demi-heure.


Les prix baissent en s'éloignant du Havre, sauf à se tourner vers les “banlieues chics” proches du golf. Les communes de l'agglomération sont elles aussi engagées dans de vastes projets de rénovation de l'habitat. A Gonfreville l'Orcher par exemple, le programme ANRU prévoit la restructuration d'un secteur du centre-ville, avec la démolition de 98 logements et la reconstruction d'un ensemble de logements sociaux. A Harfleur, l'année 2007 devrait voir le démarrage de la Zac du Calvaire, avec 150 nouveaux logements construits. A Goderville, entre Le Havre et Fécamp, le Clos des 3 relais de Seri-Ouest est une grosse opération de 116 appartements répartis sur 3 bâtiments, dans un parc paysager entièrement clos. A noter pour les investisseurs, la possibilité d'y investir en Robien en profitant du pack immo mis en place par le promoteur afin de garantir une bonne gestion locative du bien.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur