Le Grand Ouest sur des rails

Dans cette vaste partie du territoire, entre ligne à grande vitesse, tramway et téléphérique, de nombreuses villes portent des projets ambitieux.

Le Grand Ouest sur des rails
Le Grand Ouest sur des rails

A Caen, en Normandie, les élus de l’agglomération ont récemment présenté leur nouveau tramway qui remplacera, à l’horizon 2019, celui sur pneus déjà en service sur la ligne 1. Il est aussi prévu la création d’un petit tronçon jusqu’à la presqu’île, une desserte vitale compte tenu de l’opération très ambitieuse menée sur ce secteur. " Il s’agit d’un projet de reconquête urbaine comparable à l’île de Nantes par ses dimensions et ses ambitions ", explique-t-on à la mairie. En Bretagne, Brest complète son réseau de tramway par un téléphérique qui devrait être livré en 2016 et qui reliera la rive gauche à la rive droite longtemps boudée. " Les candidats à l’acquisition commencent à regarder ce secteur avec intérêt ", note un professionnel de l’immobilier. Toujours en Bretagne, Rennes s’active. D’autant que le projet d’extension de la LGV Atlantique Paris-Le Mans, lui ouvre des perspectives. Opérationnel en 2017, il offrira, en effet, un gain de temps non négligeable (37 minutes pour la liaison avec Paris). D’où le développement d’un grand projet urbain dans le périmètre de la gare : la Zac EuroRennes. " Il s’agit de rapprocher le nord du sud de la ville de Rennes pour en faire un continuum urbain ", précise la mairie. Du tertiaire (125 000 m2), des logements (1 430), des commerces (30 000 m2), des équipements (2 500 m2) devraient sortir de terre dans les prochaines années. De même qu’une seconde ligne de métro entre Saint-Jacques de la Lande et Cesson-Sévigné, qui sera opérationnelle en 2019. En Pays de Loire, Angers et Nantes vont profiter, mais dans une moindre mesure, de l’amélioration de la desserte TGV.


Nantes : une gare modernisée


Côté projets, Nantes n’est pas en reste. Si la ville a été pionnière dans la remise en service du tramway (3 lignes), elle propose aussi des lignes de Chronobus (bus en site propre), de tram-train (Nantes-Chateaubriant opérationnel depuis février 2014). Aujourd’hui, elle s’attelle au réaménagement de sa gare où 11 millions de voyageurs transitent chaque année (25 millions prévus en 2050), un projet en lien avec celui d’Euronantes qui comportera 180 000 m2 de bureaux, 1 600 logements, des commerces, des services, des équipements. Le tout, à deux pas du centre historique, de l’île de Nantes et du nouveau quartier Malakoff.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur