La revente de biens en résidences services se développe

Récemment arrivée dans ce secteur, la renvente d'un bien en résidence services commence à se répendre et n'est pas sans avantage. Explications.

La revente de biens en résidences services se développe
La revente de biens en résidences services se développe


L es résidences avec services sont connues pour leur moindre liquidité. Leur destination spécifi que – étudiants, seniors, tourisme…– ne facilite pas leur revente. De plus, la récupération de la TVA qui n'est totale qu'au bout de vingt ans pousse à garder le bien dans son patrimoine. Toutefois le marché secondaire s'organise et se développe de plus en plus. « Dans le tourisme, ce marché existe depuis longtemps, note Sacha Rubinski, président de Cyrus Immobilier. Il commence à bien fonctionner pour l'Ehpad et la résidence étudiante.


L'avantage d'une résidence qui est déjà en exploitation pour un investisseur, c'est qu'il peut la visiter et se rendre compte de sa qualité, et surtout éviter les frais de portage fi nancier et encaisser immédiatement ses loyers ». Le second acquéreur ne peut plus bénéfi cier du système Scellier Censi-Bouvard, puisque la résidence n'est plus neuve. Toutefois, il a le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), voire LMP, qui lui permet d'amortir son bien.


La revente se fait généralement d'investisseur à investisseur, en passant par une plate-forme de professionnels. La valeur du bien est basée sur la rentabilité qu'il génère au moment de la revente.


Pour éviter autant que possible une moins-value au moment de la mise en vente, le produit devra, comme toujours dans l'immobilier, avoir été sélectionné avec soin au départ. Mieux vaut miser sur un bâti de qualité, un très bon gestionnaire, et un emplacement de choix dans une ville dynamique ou une destination touristique privilégiée.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur