La région Pays-basque et ses différents marchés immobiliers

Indicateur Bertrand : La région du Pays basque recèle-t-elle des marchés différents ?

La région Pays-basque et ses différents marchés immobiliers
La région Pays-basque et ses différents marchés immobiliers

Laurent Vidal : Dans le Pays basque, deux secteurs coexistent, un marché côtier et un marché intérieur. Ce sont des marchés très différents, notamment en matière de prix et de profil de clientèle. Les produits primoaccédants sur la côte sont difficilement réalisables. Les tensions observées sur le marché côtier entraînent un report vers des villes de l'intérieur, vers Hasparren ou Ustaritz, où le marché, à son tour, enregistre des hausses.


Laurent Blay : Ce phénomène migratoire se déplace aussi du BAB (Bayonne- Anglet-Biarritz) vers le sud des Landes, jusqu'à Capbreton et sur l'axe Dax- Mont-de-Marsan. Ici, se retrouve le phénomène de report, alors que le littoral attire une clientèle à fort pouvoir d'achat et de résidence secondaire.


Jacques Rubio : Il y a un marché sud aquitain avec son coeur, le Pays basque, qui se développe aussi au nord de l'Adour, où se trouve une offre pour les primo-accédants. Ce phénomène de développement vers le sud des Landes a débuté il y a quatre ans. En dehors de programmes spécifiques axés sur le loisir, la clientèle recherche essentiellement sa résidence principale.


Pierre Mouronvalle : Ce développement vers les Landes s'est matérialisé à Tarnos, en 2002, où nous avons réalisé 200 logements, et vu une clientèle qui ne trouvait pas d'offre adaptée, franchir l'Adour. Cette évolution a été prise en compte par de nombreux autres promoteurs.


Véronique Vinour-Becarren : Deux marchés se côtoient, la bande de la côte qui va de Hossegor jusqu' à la frontière, puis un second marché, qui regroupe le BAB et le sud des Landes.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur