La promotion immobilière à Créteil, Alfortville, Maisons-Alfort

Dans le sud-est de la région parisienne, la plaine centrale achève son urbanisation avec de nombreux programmes neufs. Tour d'horizon du côté de Créteil, Alfortville et Maisons-Alfort, villes les plus actives du département.

La promotion immobilière à Créteil, Alfortville, Maisons-Alfort
La promotion immobilière à Créteil, Alfortville, Maisons-Alfort

Le Val-de-Marne a du succès. Sur le marché du neuf comme de l'ancien, ses communes bien desservies et la politique ambitieuse de ses élus attirent toujours plus les acheteurs, et notamment les primo-accédants progressivement exclus du marché de Paris et la toute première couronne. A Maisons- Alfort, Créteil et Alfortville, une fois le premier contact pris et les préjugés dépassés, une vraie qualité de vie se révèle au quotidien, entre Marne et Seine. #rA Créteil, l'offre se concentre sur le sud du lac


Samedi 18 février : il pleut à verse sur la région parisienne. Ça galope pourtant autour du lac de Créteil, un cadre surprenant à deux pas du centre et des transports. Leur magazine municipal sous le bras, les Cristoliens s'affairent autour des petits points de vente immobilière fraîchement installés sur le sud du plan d'eau. D'un peu plus près, on aperçoit la Une de "Créteil, Vivre Ensemble" : au premier plan, des bâtiments aux lignes ultra-contemporaines, séparés par une large allée verte et aérée. À leurs pieds, le lac bleuté par un ciel d'azur. En titre , "la future Pointe du Lac : perspectives d'un paysage harmonieux". "Malgré le temps et le peu de promotion faite jusqu'ici, les acheteurs sont au rendez-vous, explique Catherine Audouin, responsable de la commercialisation des Patios du Lac, le programme de Nexity Apollonia. Il y a, comme toujours au lancement d'un programme, des investisseurs intéressés par des petits logements mais aussi beaucoup de familles en quête de logements familiaux, locataires ou propriétaires de petites surfaces. Elles viennent des quartiers voisins des Sarrazins ou du Port, mais aussi d'autres villes du département et de la région parisienne". Dans le week-end, les Patios du Lac ont enregistré 17 réservations, dont les trois 5-pièces à la vente ! Même constat chez Kaufman & Broad : "Les 90 appartements des Hauts du Lac attirent des familles de Créteil et des environs", constate François Granger, chargé du programme. "La forte présence des familles est une surprise, ajoute Sylvie Corson, directrice générale chez Bouygues Immobilier, mais nous étions prêts à la satisfaire, avec une offre très diversifiée, comme le demande la commune afin de favoriser l'accession à la propriété". Le cadre verdoyant, la proximité du lac et la perspective d'une excellente desserte séduisent les acheteurs. À 12 km de la cathédrale Notre-Dame de Paris et 7 km des portes du boulevard périphérique, les promoteurs proposent 684 logements, du studio au 5-pièces duplex. Selon les emplacements et les prestations, les prix varient entre environ 3 000 et 4 000 €/m2. La Semic (ville de Créteil) opère elle aussi sur les lieux, pour la construction de 248 logements en location. Au réveil, les plus chanceux pourront regarder les jeux de lumière sur le lac, construit sur une carrière d'extraction de gypse et de graviers et aménagé à partir de la fin des années 90. Ils verront aussi les jeux des enfants sur la base de loisirs toute proche. Les transports en commun seront à deux pas. Notamment grâce à l'aménagement de la Zac, le prolongement de la ligne 8 du métro est dorénavant assuré jusqu'à Créteil- Parc des sports. Le projet, inscrit au contrat de plan Etat-région Ile-de-France 2000-2006, permettra une liaison avec la future ligne de bus en site propre Pompadour- Sucy-Bonneuil, et un accès rapide aux lignes du RER D (nouvelle gare Val Pompadour), au TVM (Pompadour) et au RER A à Sucy-Bonneuil.


Près de 700 logements entre 3 000 et 4 000 €/m2.


Au choix pour les acquéreurs : Meunier, une filiale immobilière du groupe BNP Paribas, construit 112 appartements en première ligne sur le lac. Le promoteur met en avant un grand nombre d'appartements avec vue sur le plan d'eau. Déclinés en trois petits ensembles R+2, ses produits, du studio au 5-pièces, sont vendus au prix moyen de 3 500 €/m2, hors parking. Nexity Apollonia propose, pour sa part, les Patios du Lac, des appartements du studio au 5-pièces, pour un prix moyen inférieur à 3 600 €/m2. Des 4-pièces et des 5-pièces duplex seront agrémentés de toits-terrasses de 40 m2 en complément de celles qui sont accessibles de plain-pied de l'appartement. Pour les amateurs de produits atypiques, le promoteur a également prévu 6 "villaspatios". "En duplex sur les deux derniers niveaux, les pièces à vivre ouvrent sur une cour intérieure.Très lumineux, ses appartements donnent aussi accès à une grande terrasse qui surplombe et entoure le patio", explique la commercialisatrice. À côté, la première tranche des Hauts du Lac de Kaufman & Broad, 48 appartements de 2, 3 et 4-pièces, est à l'affiche à 3 800 €/m2 en moyenne. Les appartements du 2 au 5-pièces de la Riviera, le programme de Bouygues Immobilier, oscillent, eux aussi, autour de 3 800 €/m2, parking inclus. Nexity Féréal, enfin, est également présent sur la Pointe du lac, avec des appartements du studio au 5-pièces, et en sus, son offre de services Villanova (régisseur de jour, services à la carte, etc.). Ces programmes marquent la fin de l'aménagement du lac. "C'est un propos naturaliste qui l'a emporté pour l'aménagement de la Pointe du Lac, analyse Laurent Coudroy de Lille, maître de conférence à l'Institut d'urbanisme de Paris et auteur de la brochure "Une nouvelle ville... Une histoire de l'urbanisme du Nouveau Créteil". Le tracé des rives et l'étendue du plan d'eau ont été déterminés depuis le début des années 70. Initialement, le front était considéré comme un paysage, un spectacle pour les immeubles de standing.Puis dans les années 80, le port est dessiné comme un espace plus intime destiné à mettre en scène la vie citadine.Programmé de façon plus complexe, il fait explicitement référence à la ville traditionnelle et s'affirme comme une rupture avec le Créteil des années 70, inspiré des villes nouvelles, ajoute l'urbaniste. Avec les nouvelles constructions, on revient vers des séparations plus claires entre l'espace privé et l'espace public".


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur