La notion de confort d'été

Aujourd'hui plus que jamais, le “confort d'été” est pris en compte dans les nouvelles constructions. L'idée, c'est de se protéger des surchauffes aux jours les plus chauds de l'année et bénéficier d'une sensation de fraîcheur lors de ces épisodes brûlants.

La notion de confort d'été
La notion de confort d'été

Ça tombe bien, plus on prend le problème en amont, meilleures sont les chances de le régler de façon efficace. L'ancien, lui, n'est pas toujours à la hauteur. En règle générale, un logement traversant (ouvrant sur deux façades distinctes) offre de bien meilleures possibilités de ventilation et sera bien plus confortable en été. Pour les surfaces vitrées, la règle, c'est ni trop, ni trop peu. Le but est de concilier différentes exigences, selon la région dans laquelle on habite : limiter les déperditions hivernales, procurer une lumière suffisante pour éviter l'éclairage artificiel, etc. Les protections placées à l'extérieur sont de loin les plus efficaces pour faire de l'ombre à la construction. Volets ou protections solaires réduisent les surchauffes, et limitent les éblouissements.


Autre notion essentielle, l'inertie. L'inertie thermique d'un bâtiment est sa capacité à stocker de la chaleur dans ses murs, ses planchers, etc. Plus l'inertie d'un bâtiment est forte, plus il se réchauffe et se refroidit lentement. Plus les murs sont épais et les matériaux lourds (béton, pierre, terre crue, etc.), plus l'inertie est grande. Une forte inertie est un atout pour le confort d'été de jour, en l'absence de climatisation : elle amortit les pics de surchauffe. La ventilation naturelle se fera la nuit, en ouvrant les fenêtres autant que possible. Le neuf, soumis à des réglementations strictes, garantit un confort minimum. Rien ne vous empêche d'être encore plus ambitieux. Votre outil pour cela : les labels, véritables assurances qualité.


Qualitel, Promotelec... Ces marques apportent des réponses à des questions techniques, et rassurent les futurs clients sur la qualité de la construction. Le confort est le premier objectif de ces certifications.


Confort acoustique et thermique sont en effet soigneusement analysés et évalués. Qualitel, par exemple, c'est l'assurance d'être bien protégé des bruits des voisins, et ceux provenant de l'immeuble et de la rue. C'est aussi avoir un logement bien chauffé, quelle que soit la température extérieure en hiver. C'est également ne pas avoir trop chaud dès les premiers rayons du soleil. Les impacts des matériaux de construction sur la santé sont passés au crible. La connaissance des émissions de COV (Composés organiques volatils) par les produits de construction doit être introduite dans toutes les certifications de Qualitel dès 2009. Même le confort visuel est pris en compte. Fini les déprimes en hiver, dues au manque de luminosité! Jamais vous n'aurez été aussi bien chez vous.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur