La Normandie, terre de grands projets immobiliers neufs

Avec quelque 21 000 habitants gagnés entre 2001 et 2004 en Basse-Normandie et des projets pour l’avenir, la région continue d’améliorer ses infrastructures en pour sesuivant l’A88 entre Caen, Falaise et Sées, ou de nouvelles dessertes Caen-Rennes et Caen-Saint-Lô-Coutances. Elle enregistre également 40 000 habitants de plus entre les deux derniers recensements en Haute- Normandie, et une progression de population dans les villes d’Evreux, Rouen et Le Havre, ainsi que dans les campagnes. Mais la Normandie ne se repose pas sur ses villas à colombages. Au-delà de cette image d’Épinal, la région est dynamique, et les chantiers publics ou de logements attestent de ses ambitions. Selon le ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement du territoire, en 2007, 12 272 permis de construire ont été délivrés en Haute- Normandie (- 7,6 % par rapport à 2006) et 10 727 logements ont été commencés (+ 7,8 %). Durant la même période, on en avait autorisé 12 364 en Basse-Normandie (- 8,3 %) et les chantiers étaient lancés pour 9 683 unités (+ 0,5 %). La baisse de la production s’annonce très nettement pour les années à venir. C’est peut-être aussi un recentrage qui se profile avec une priorité donnée à de bons emplacements, proches des commerces et des infrastructures, de transports en particulier.

La Normandie, terre de grands projets immobiliers neufs
La Normandie, terre de grands projets immobiliers neufs

La pression des prix et des offres inadéquates a poussé beaucoup d’actifs loin du centre-ville. Les collectivités et les promoteurs travaillent aujourd’hui main dans la main pour les reconquérir avec des logements plus accessibles, s’appuyant en particulier sur le dispositif de Zac qui permet de sortir sur un secteur réfléchi dans son ensemble avec des services, des commerces et de l’emploi, des logements en accession libre et des logements aidés. Des opérations d’envergure sont lancées à Caen, Rouen et Le Havre. Dans cette dernière ville, le programme local de l’habitat prévoit d’ores et déjà la construction de 1 000 logements par an. On en trouvera notamment dans l’hypercentre, grâce à la requalification des friches portuaires des quartiers Sud, et dans le quartier de l’Eure. À Rouen, c’est aux quartiers Ouest que l’on s’attaque en priorité. Sur 800 hectares et cinq communes, la communauté d’agglomérations est engagée dans un projet colossal baptisé Seine Ouest. Il prévoit 4 000 à 6 000 nouveaux logements sur la Zac Luciline. À Caen, d’autres Zac s’achèvent (Gardin) ou sont en cours de réalisation (Beaulieu), et plusieurs quartiers se refont une beauté en accueillant de nouvelles constructions avec l’appui de l’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine).


Les promoteurs nationaux croient en leur potentiel ; on y trouve ainsi Nexity George V, Vinci, Eiffage, Sefri-Cime, le groupe Icade et Bouygues Immobilier dans le Calvados. Le groupe Céléos, bien implanté sur les maisons individuelles et le moyenne gamme, est aussi très présent avec de nombreux programmes sur la Manche et le Calvados. Côté prix, on a franchi dans les agglomérations la barre des 3 000 €/m2. À Rouen, on se situe entre 2 700 et 3 800 €/m2, pour une moyenne de 3 022 €/m2. Au Havre, le mètre carré fluctue entre 2 778 et 3 955 € (3 279 € en moyenne).


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur