La modularité en plus

Frédéric et Valérie, pour leur part, avaient une tout autre problématique. "Je m'occupais de ma petite fille depuis sa naissance et lorsque nous avons eu l'opportunité d'acheter, il n'y avait qu'un seul salaire à la maison, mais comme je désirais retravailler, nous savions que nos revenus allaient augmenter, sans savoir de combien.Notre problème était donc de pouvoir augmenter notre mensualité dès que nous le pourrions pour nous débarrasser le plus vite possible de notre crédit". Là encore, leur banque leur a proposé la modulation des échéances de leur prêt. De quoi s'agit-il ? D'une souplesse qui vous permet d'ajuster votre mensualité en fonction de vos revenus. Si vos ressources augmentent, vous avez la possibilité de rehausser votre mensualité. Dans ce cas, la durée de votre crédit diminue, son coût aussi. A l'inverse, si vous devez faire face à une grosse dépense, vous avez la possibilité d'abaisser votre mensualité, mais la durée de votre crédit s'en trouve allongée, ce qui vous coûte forcément plus cher.

La modularité en plus
La modularité en plus

Pratiquement toutes les banques autorisent cette souplesse. Mais toutes ne pratiquent pas les mêmes conditions. Par exemple, à La Banque Postale, vous pouvez augmenter votre échéance dans une proportion de 5 à 30 % par rapport à la mensualité initialement fixée. Vous avez aussi la possibilité de la diminuer jusqu'à 10 % par rapport à celle de départ. La modulation peut intervenir à partir du premier anniversaire du prêt. Ensuite, elle est possible à tout moment (y compris en dehors des dates anniversaires du crédit) dès lors que vous respectez un minimum de douze mois entre chaque modification. Dans cet établissement, la modularité ne vous est pas facturée. Mais attention, certains établissements n'hésitent pas à vous débiter des frais. Autre exemple, à l'UCB, au terme des 12 premiers mois du crédit, vous pouvez à tout moment augmenter jusqu'à 30 % le montant de la mensualité. Une opération que vous pouvez renouveler tous les ans. En revanche, si vous diminuez votre mensualité, cette possibilité est encadrée : impossible d'aller en dessous de la mensualité initiale ou d'allonger la durée du crédit au-delà de ce qui était prévu au départ. Autrement dit, il faut d'abord que vous ayez augmenté votre mensualité au moins une fois pour pouvoir ensuite la diminuer. Au Crédit Foncier, vous pouvez faire progresser votre mensualité dans la limite de 50% de votre échéance initiale, sans que celleci diminue la durée de votre prêt de plus de 20 %. Occasionnellement, rien ne vous interdit d'abaisser votre échéance, là encore à condition que la durée de votre prêt n'augmente pas par rapport à sa durée d'origine.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur