L'offensive du 92

Dans les Hauts-de-Seine, l'ascenseur du renouveau urbain s'est mis en marche, actionné par la mécanique du Grand Paris. Deux communautés d'agglomération, l'une autour de Boulogne et l'autre autour d'Issy, viennent de fusionner pour se positionner comme le lien entre Paris et le plateau de Saclay. Sur ce territoire, la commune de Meudon aménage deux pôles économiques majeurs : la Zac de Meudon-sur-Seine, 10 hectares où se trouve le “campus”, et celle de Meudon-la-Forêt qui accueillera la technopole de Bouygues Télécom, bâtiment produisant plus d'énergie qu'il n'en consomme. “Mille Meudonnais emménagent chaque année, remarque le maire, Hervé Marseille. C'est un secteur résidentiel recherché, puisqu'il sera traversé par deux tramways et compte 500 hectares de forêt domaniale, la moitié de la superficie de la commune”. Le rythme de construction avoisine une centaine de logements par an. Les nouveaux immeubles sont petits et bas, pour se conformer à l'habitat pavillonnaire local. Rien d'étonnant à voir les prix flirter avec les 7 300 €/m2 et des acquéreurs, souvent parisiens, à la recherche d'un bout de jardin. “Nous assistons au rajeunissement de la ville depuis quelques années, poursuit l'élu, tout en précisant qu'il est favorable à l'accession sociale. Le logement social n'est pas une fatalité. Ainsi, le Prêt 92 du département peut aider les plus modestes à accéder à la propriété”. À Boulogne, sur les “anciens terrains Renault”, 26 immeubles sont en phase chantier. Plus de 5 000 logements seront construits par un groupement de trois promoteurs (Nexity, Icade et Vinci). Chaque programme porte un nom traduisant son emplacement: “City” côté ville, “Parc” près de l'espace vert, et “Seine” en bordure du fleuve. Originaux, sculpturaux, les ouvrages tertiaires créeront les repères du quartier, tel l'Aurélium, conçu par l'architecte Dominique Perrault pour Vinci Immobilier et livré cette année. Le même “couple” architecte-promoteur va requalifier les trois tours de bureaux du pont de Sèvres, quartier lui-même rénové dans le cadre d'une convention avec l'Agence nationale pour le renouvellement urbain (Anru). Compter dans les 6 900 €/m2 pour les 400 appartements boulonnais disponibles sur plans, l'offre la plus grosse du département. Plus au nord, la tour Carpe Diem vient d'être annoncée sur La Défense, en remplacement de l'immeuble France Télécom. Aux alentours du quartier d'affaires, “la ville se reconstruit sur la ville” dans le coeur de Puteaux, en face de Neuilly au pont de Courbevoie, près de la place de Belgique et le long des grands axes, à La Garenne… L'immobilier neuf y tutoie les 6 000 €/m2. Depuis La Défense, le tramway T2 reliera la porte de Versailles en novembre 2009 et le pont de Bezons à la fin 2011. Quant au chantier de la ligne Châtillon-Viroflay, il démarrera cet été, pour une mise en service en 2012.

L'offensive du 92
L'offensive du 92

Dans les Hauts-de-Seine, l'ascenseur du renouveau urbain s'est mis en marche, actionné par la mécanique du Grand Paris. Deux communautés d'agglomération, l'une autour de Boulogne et l'autre autour d'Issy, viennent de fusionner pour se positionner comme le lien entre Paris et le plateau de Saclay. Sur ce territoire, la commune de Meudon aménage deux pôles économiques majeurs : la Zac de Meudon-sur-Seine, 10 hectares où se trouve le “campus”, et celle de Meudon-la-Forêt qui accueillera la technopole de Bouygues Télécom, bâtiment produisant plus d'énergie qu'il n'en consomme. “Mille Meudonnais emménagent chaque année, remarque le maire, Hervé Marseille. C'est un secteur résidentiel recherché, puisqu'il sera traversé par deux tramways et compte 500 hectares de forêt domaniale, la moitié de la superficie de la commune”. Le rythme de construction avoisine une centaine de logements par an. Les nouveaux immeubles sont petits et bas, pour se conformer à l'habitat pavillonnaire local. Rien d'étonnant à voir les prix flirter avec les 7 300 €/m2 et des acquéreurs, souvent parisiens, à la recherche d'un bout de jardin. “Nous assistons au rajeunissement de la ville depuis quelques années, poursuit l'élu, tout en précisant qu'il est favorable à l'accession sociale. Le logement social n'est pas une fatalité. Ainsi, le Prêt 92 du département peut aider les plus modestes à accéder à la propriété”. À Boulogne, sur les “anciens terrains Renault”, 26 immeubles sont en phase chantier. Plus de 5 000 logements seront construits par un groupement de trois promoteurs (Nexity, Icade et Vinci). Chaque programme porte un nom traduisant son emplacement: “City” côté ville, “Parc” près de l'espace vert, et “Seine” en bordure du fleuve. Originaux, sculpturaux, les ouvrages tertiaires créeront les repères du quartier, tel l'Aurélium, conçu par l'architecte Dominique Perrault pour Vinci Immobilier et livré cette année. Le même “couple” architecte-promoteur va requalifier les trois tours de bureaux du pont de Sèvres, quartier lui-même rénové dans le cadre d'une convention avec l'Agence nationale pour le renouvellement urbain (Anru). Compter dans les 6 900 €/m2 pour les 400 appartements boulonnais disponibles sur plans, l'offre la plus grosse du département. Plus au nord, la tour Carpe Diem vient d'être annoncée sur La Défense, en remplacement de l'immeuble France Télécom. Aux alentours du quartier d'affaires, “la ville se reconstruit sur la ville” dans le coeur de Puteaux, en face de Neuilly au pont de Courbevoie, près de la place de Belgique et le long des grands axes, à La Garenne… L'immobilier neuf y tutoie les 6 000 €/m2. Depuis La Défense, le tramway T2 reliera la porte de Versailles en novembre 2009 et le pont de Bezons à la fin 2011. Quant au chantier de la ligne Châtillon-Viroflay, il démarrera cet été, pour une mise en service en 2012.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur