L'immobilier neuf réveille l'habitat existant

La Duchère : 9e arrondissement. Un grand projet de Lyon, suivi de près par Gérard Collomb, l'ancien maire de l'arrondissement. Créée dans les années 60 pour les rapatriés d'Algérie, la Duchère avait fini par perdre sa vocation initiale d'accueil en se paupérisant et restant de ce fait à l'écart du développement de Lyon.

L'immobilier neuf réveille l'habitat existant
L'immobilier neuf réveille l'habitat existant

Lyon "nouvelle génération".Pris en main par les pouvoirs publics, le renouvellement de la Duchère est en marche : une partie des barres ont été démolies et de petits immeubles les remplacent. Une démarche d'insertion sociale s'instaure, la part des logements sociaux diminue (de 80 à 60 %) et la promotion privée entre dans les lieux pour la première fois (Bouwfonds Marignan, Eiffage Immobilier, Spirit Grand Sud, Cogedim, Alliade). Selon Nexity George V, l'opération s'avère concluante : "Nous avons réalisé 20 % des réservations sur nos deux programmes, se félicite le promoteur. Les acquéreurs sont pour 40 % des primoaccédants de moins de 35 ans. Les deux tiers sont des voisins venus des Monts d'or, de l'ouest ou d'autres quartiers du 9e et 36 % bénéficient de la TVA à 5,5 %." Des ménages de 30 à 40 ans ont acquis les appartements du Square de Promogim, à 400 m de Valmy, la station de métro aux couleurs psychédéliques. Requalifié depuis une dizaine d'années, Vaise plaît pour son animation : près de 5 000 logements auront été construits entre 2000 et 2009 et une vingtaine de commerces se sont installés en 18 mois sur la grande rue et ses environs. A quelques mètres de la place des Terreaux rénovée par Buren, la Croix-Rousse se "boboïse". Tout un petit monde de créateurs et d'étudiants reprend sous une forme underground le flambeau de la rébellion des canuts, les ouvriers lyonnais de la soie. Autrefois, la Croix-Rousse - "la colline qui travaillait" - s'opposait à Fourvière, "la colline qui priait". Vinci Immobilier a lancé une opération de 15 logements proches du boulevard de la Croix-Rousse. Promogim vient juste de mettre sur le marché la Villa Romana qui complète son offre sur le quartier. Sa Villa Chartreux, dans le 1er, part à 4 300 e/m2 en moyenne et séduit majoritairement des cadres, investisseurs, de 40/50 ans.


Boire du petit lait dans le 7e. Le Bon Lait était une laiterie qui livrait ses "biches" au petit matin sur les perrons des Lyonnais. Puis les temps ont changé. Le quartier de Gerland a perdu ses artisans et ses industries au profit de la haute technologie et de l'enseignement supérieur. La laiterie a fermé ses portes mais elle restera dans les mémoires puisqu'un quartier en refonte porte son nom. Ce "Bon Lait" d'un goût nouveau forme un quadrilatère de 8 ha dévolus à l'habitat, au commerce et au tertiaire. Les projets de 5 promoteurs ont été retenus par concours sur les emprises publiques (Cogedim/Geode, Bati Conseil Immobilier, Atemi, Diagonale et Vinci immobilier) et 2 autres prendront racine sur des terrains privés (Bouygues Immobilier et SLC Pitance). La commercialisation mettra en appétit les acquéreurs à partir du printemps. L'arrondissement voisin, le 8e, a le vent en poupe. Sur la friche abandonnée par les établissements Valéo et rebaptisée "quartier Pop'8'", Les Nouveaux Constructeurs commercialisent 140 logements en travaux. Ce lieu en mutation possède des équipements attractifs : métro, tramway T2, Maison de la danse, musée Tony Garnier, théâtre du 8e, hôpital Jean Mermoz…


L'ancien fait peau neuve. On ne saurait achever ce tour d'horizon sans jeter un oeil sur l'ancien. Nexity Saggel aborde l'ultime phase de la requalification de l'Hôtel de Tolozan sous le regard de l'Architecte des Bâtiments de France."C'est un superbe projet : une construction des 16e et 18e siècles, dont la rénovation est de belle facture", assure le négociateur. Sont proposées des surfaces à partir de 20 m2 pouvant s'étendre jusqu'à à 500 m2 pour un usage professionnel. Les biens sont cédés clés en mains à 3 500 e/m2 ou en l'état avec une décote. Par la suite, les combles seront aménagés en duplex. Trois des quatre ailes possèdent un ascenseur. Après avoir pris un envol ces dernières années, le marché de l'ancien atterrit tranquillement. "Les acquéreurs adoptent une démarche de plus en plus consumériste avec une approche comparative pointue des biens", note Laforêt Immobilier.


Où trouver ?


La Maison de la Confluence : 102, cours Charlemagne (information du public sur l'avancement des chantiers). Du mercredi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h.


Adil (Agence départementale d'information sur le logement) : 9, rue Vauban (information sur l'accession sociale à la propriété). Sur rendez-vous.


La Maison de l'architecture Rhône-Alpes : 21, place des Terreaux. Tél : 04 78 30 61 04 - www.architecturerhonealpes.com . Du mercredi au dimanche, de 13h à 19h. Entrée libre.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur