L'immobilier neuf du bord de mer

Qu'elles soient d'Opale, d'Armor, d'Amour, basque, des Maures ou d'Azur, les côtes ont toujours suscité l'engouement pour habiter ou investir. Enquête les pieds dans l'eau.

L'immobilier neuf du bord de mer
L'immobilier neuf du bord de mer

La tête au soleil et les pieds dans l'eau, notre dossier spécial vous invite à découvrir l'évolution du marché littoral. Le long de la Méditerranée, dans les Alpes-Maritimes, le Var et le Languedoc-Roussillon, les programmes neufs ont la cote. À l'Ouest, sur des centaines de kilomètres, la côte offre autant de visages que de marchés immobiliers. Les Pyrénées-Atlantiques proposent de longues plages de sable à tous les amoureux de cette région en quête de résidences. De la Charente-Maritime au Finistère, les pied-à-terre sont convoités.


De la Loire-Atlantique aux Côtes d'Armor, c'est une mosaïque de paysages, de culture et de terroirs qui s'épanouissent. Quant à la Manche, ses stations balnéaires et ses ports de pêche sont toujours attractifs. Point commun à toutes ces régions : de belles opportunités.


Midi-méditerranée


De la Côte d'Azur à la Côte vermeille, il existe mille bonnes raisons d'acheter le long du littoral, que ce soit en résidence principale, en investissement locatif ou en villégiature.


Dans les Alpes-Maritimes, comme ailleurs, le dispositif d'investissement locatif Scellier a stimulé le marché, constate l'Observatoire immobilier de la Côte d'Azur. Pour qui connaît depuis des années la problématique de ce marché, cette situation a conduit à une pénurie de stock au regard des mises en ventes insuffisantes. Au 1er janvier 2011, le stock de logements neufs à la vente était de 1 677 dans les Alpes-Maritimes soit six mois de délai d'écoulement.


Cette faiblesse explique en partie la baisse de 7,5 % des ventes par rapport à l'année 2009. Fait à noter : le prix moyen des logements vendus au détail dans le département est relativement stable à 5 116 €/ m2habitable, hors stationnement, « en raisonnable augmentation », note l'observatoire, de 3,5 % sur un an. L'attrait du Scellier explique aussi cette évolution, les logements investisseurs se vendant moins cherque les résidences secondaires souvent situées à des prix supérieurs 6 000 €/m2. Parmi les opérations présentes sur la Côte d'Azur, notons le lancement prochain d'une résidence signée Nexity George V, à 900 m des plages à Roquebrune Cap-Martin, l'une des plus jolies stations balnéaires de la Côte d'Azur.


Bouwfonds Marignan Immobilier réalise, pour sa part, Villa Hortense à Nice, la plupart des logements disposant d'une vue sur la baie des Anges et le cap d'Antibes à l'ouest, le cap de Nice à l'est. À l'ouest de Cannes, à 250 m de l'avenue Franci-Tonner, Promogim lance la Villa Lumière, une résidence proche du coeur de La Bocca, et à 900 m des plages. Les appartements se prolongent d'un balcon ou, pour les duplex du dernier étage, d'une terrasse en attique et certains appartements bénéficient de magnifiques vues panoramiques sur la mer.


Var et Provence ont la cote


Var et littoral font bon ménage et le département compte parmi les plus beaux sites du littoral avec cinq îles habitées, les Embiez, Bendor, Porquerolles, Port-Cros et le Levant mais révèle aussi des plages et des calanques, criques authentiques, sans oublier la rade de Toulon, la presqu'île de Giens ou encore les roches rouges de l'Esterel. Dans le cadre exceptionnel du volet littoral de ce département, habiter dans un logement neuf devient un privilège en quelque sorte. Située dans Le triangle d'or de Saint-Raphaël, au centre de la ville et à 100 m du vieux port, Kaufman & Broad livrera L'Île O Marine dans une commune connue pour ses calanques. Cette réalisation accueille des appartements, du 2 au 4-pièces, avec de belles terrasses avec vue sur la mer et quatre villas sur le toit. Commercialisée à 5 682 €/m2, cette résidence est livrable à partir du 4e trimestre 2012.


Au coeur du golfe de Saint-Tropez, à Cogolin, Bouygues Immobilier réalise Côté Ville, une résidence de 31 logements proche de tous les commerces, centre commercial et services avec une architecture sobre pour des logements du studio au 4-pièces, prolongés par des terrasses ou des balcons. La livraison est attendue à partir du 3e trimestre 2013. Toujours dans le Var, à La Londe-les-Maures, entre plage et nature, Bouygues Immobilier lance une petite résidence de 34 appartements du studio au 4-pièces avec de larges terrasses et des stationnements au sous-sol.


Dans les Bouches-du-Rhône, le littoral n'est jamais vraiment très loin et, par exemple, le fameux projet Euroméditerranée permet une réécriture de Marseille avec sa façade maritime. Cet aménagement majeur modernise et redessine le visage de Marseille, repense l'habitat, le patrimoine, les commerces, les rues, la circulation et le développement des transports doux. Bouygues Immobilier et Nexity George V proposent Neomed, un projet qui rassemble 3 résidences (Neociel, Neolis, Neozen) aux allures très contemporaines qui se distinguent par leur ligne épurée. Implantés au coeur du dynamique pôle d'Euroméditerranée à 5 minutes du Vieux-Port, les appartements du 2 au 5 pièces sont intégrés à des résidences sécurisées, avec de grandes terrasses, un jardin paysagé... À partir du 9e étage, Néociel propose même des vues imprenables sur la mer, les collines de l'Estaque, la chaîne de l'Étoile et Notre-Dame de la Garde. Pour quelques privilégiés, des villas sur le toit s'ouvrent sur de vastes terrasses aux panoramas dégagés sur les fl ots.


Des projets en Languedoc


Les communes du littoral multiplient les projets d'aménagement, conscientes qu'elles vont recevoir dans les années à venir une population nouvelle et qu'elles devront répondre à une demande déjà importante de logements. C'est le cas de Palavas, dans l'Hérault, qui bénéficie de la proximité de Montpellier.


Malgré la rareté foncière de la commune, plusieurs projets sont en cours de lancement ou de réalisation, comme à La Pourquière, à proximité immédiate du centre-ville, et du parc paysager du Levant avec un ensemble de 88 logements, dessiné par l'architecte montpelliérain François Fontès. La commune voit la réalisation de la résidence Nouvelle Vague, construite par le groupe Angelotti, entre l'étang du Grec et la plage du Lido. Kaufman & Broad est aussi présent avec Plazza des Sol, à deux pas du coeur de ville et des plages, pour une livraison à partir du 1er trimestre 2012.


À Mèze, la bourgade la plus ancienne du bassin de Thau, c'est la Zac des Costes qui fait l'actualité, avec l'objectif de dégager une off re de logements renforçant la mixité sociale des nouveaux quartiers, notamment par la mise à disposition des jeunes Mézois. Mèze Aménagement, groupement constitué par Hectare S.A et Bleue Promotion Sarl qui s'est vu attribuer l'aménagement de cette Zac de 9 ha et qui verra la réalisation de 280 logements,dont une centaine de maisons de village ainsi que 65 lots de terrains à bâtir et 35 lots à destination des primo-accédants. Tandis que Nexity George V livre prochainement à Mèze la résidence Boréale, à moins de 200 m de l'étang de Thau.


À Sète, la réponse à la forte pression démographique s'est concrétisée par la rénovation immobilière des quartiers anciens dans le cadre du PRI, par la Zac de Villeroy pour une production, en 2011, de 268 logements collectifs, 50 sociaux et 32 individuels.


Dans la Zac du quartier est secteur sud, 25 % des appartments prévus seront des logements sociaux et le premier programme, Bulle Marine, réalisé par Pragma, 93 logements seront livrés fin 2011. Quant à l'entrée ouest de la ville, elle fait l'objet d'une réflexion globale afin de traiter la transition entre le Lido et le centre. Les logements à prix maîtrisés à 2 300 €/m2 représenteront 10 % du total de la production de ce secteur. Parmi les opérations dans le neuf, on pourra citer celui de Bouygues Immobilier, Escale 14, au centre-ville de Sète, une résidence composée de trois bâtiments avec ascenseurs, à quelques pas du quai de Bosc dont la livraison est annoncée pour le 1er trimestre 2013.


L'attrait du Roussillon


C'est un fait. Le littoral Roussillon devient de plus en plus attractif.


Comme le souligne Emmanuel Clausel, directeur général et commercial d'Urbat, les ménages et les seniors sont attirés par cette frange du littoral : « D'Argelès à Canet, le territoire est créateur d'emplois.


Outre les besoins locatifs qui en découlent, nous observons un autre phénomène, comme c'est le cas sur la commune d'Argelès. De nombreux propriétaires de résidences secondaires situées le long de la plage décident, au moment de leur retraite, de résider ici à longueur d'année mais en se déplaçant plutôt à proximité du village.


Immobilier réalise à Banyuls-sur-Mer, « Lumière d'Ambre » une résidence qui sera labélisée Bâtiment basse consommation (BBC)* auprès de l'organisme certificateur Cerqual, dont la livraison est prévue en deux tranches de deux bâtiments distincts, pour fi n 2012-début 2013.


À Saleilles, entre Perpignan et Canet-plage, Nexity George V a lancé en octobre une opération de 64 logements, le Domaine de Saleilla, qui s'adresse à une clientèle classique en résidence principale mais aussi d'investisseurs, entre 2 700 et 2 800 € le m2, pour une livraison mi 2012.La demande va aller croissante vers le littoral roussillonnais au cours des prochaines années.


C'est en tout cas l'analyse de Daniel Para-Bruguière, responsable de l'agence d'Icade : « Lorsque l'on évoque la croissance démographique exponentielle du département prévue jusqu'en 2040, il faut bien avoir à l'esprit que le flux migratoire concernera en grande partie des retraités ou des semi-retraités qui s'orienteront sur la frange littoral, vers les communes de Canet-en-Roussillon, Saint-Cyprien ou Saint-Laurent de la Sallenque ».

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur