L’environnement en ligne de mire

Sans surprise, les valeurs immobilières grimpent à proximité du lac. À un peu plus d'une centaine de mètres des rives, par exemple, le 3-pièces de la Villa Marine de MGM revient à 439 000 e, plaçant le mètre carré à 7 000 e. La gamme de prix s'échelonne de 413 000 à 610 000 e et celle de la Villa d'Artagnan, un programme dans le prolongement du précédent, s'étage de 252 000 à 802 000 e. Dans de telles opérations, il n'est pas rare de compter parmi la clientèle des Britanniques ou des Genevois séduits par l'ouverture de l'autoroute Annecy-Genève d'ici à la fin de l'année. À quelques encablures, dans le quartier Galbert où s'est implanté le bâtiment phare de la chambre de commerce, le négociateur du Kaliste de Bouwfonds Marignan avoue ne pas avoir de primo-accédants dans sa clientèle. "Les acquéreurs sont des couples d'une soixantaine d'années qui, souvent, viennent de revendre un bien en périphérie", constate-t-il. Le programme s'est bien vendu et, fin mars, seuls neuf lots étaient encore disponibles sur 43 pour des prix oscillant entre 4 000 et 5 000 e/m2 suivant les avantages des appartements. Point fort du projet, la démarche Haute Qualité Environnementale® allie, entre autres, maîtrise de l'énergie, ventilation double flux et isolation par l'extérieur. En ce moment, une autre opération affiche en prime la qualité environnementale dans le nord de la commune, entre la rue Marius- Vallin et le boulevard du Fier : pour la première fois, la municipalité se lance dans la création d'un écoquartier. L'information est toute fraîche. Le bureau d'études environnementales vient juste d'être désigné pour reformater ces trois hectares bien situés, avec transports et commerces à proximité. Étant propriétaire du foncier, la mairie n'a pas encore décidé si elle constituera une Zac ou procèdera aux cessions terrain par terrain. Donc une affaire à suivre de très près dans les six mois à venir.

L’environnement en ligne de mire
L’environnement en ligne de mire

Sans surprise, les valeurs immobilières grimpent à proximité du lac. À un peu plus d'une centaine de mètres des rives, par exemple, le 3-pièces de la Villa Marine de MGM revient à 439 000 e, plaçant le mètre carré à 7 000 e. La gamme de prix s'échelonne de 413 000 à 610 000 e et celle de la Villa d'Artagnan, un programme dans le prolongement du précédent, s'étage de 252 000 à 802 000 e. Dans de telles opérations, il n'est pas rare de compter parmi la clientèle des Britanniques ou des Genevois séduits par l'ouverture de l'autoroute Annecy-Genève d'ici à la fin de l'année. À quelques encablures, dans le quartier Galbert où s'est implanté le bâtiment phare de la chambre de commerce, le négociateur du Kaliste de Bouwfonds Marignan avoue ne pas avoir de primo-accédants dans sa clientèle. "Les acquéreurs sont des couples d'une soixantaine d'années qui, souvent, viennent de revendre un bien en périphérie", constate-t-il. Le programme s'est bien vendu et, fin mars, seuls neuf lots étaient encore disponibles sur 43 pour des prix oscillant entre 4 000 et 5 000 e/m2 suivant les avantages des appartements. Point fort du projet, la démarche Haute Qualité Environnementale® allie, entre autres, maîtrise de l'énergie, ventilation double flux et isolation par l'extérieur. En ce moment, une autre opération affiche en prime la qualité environnementale dans le nord de la commune, entre la rue Marius- Vallin et le boulevard du Fier : pour la première fois, la municipalité se lance dans la création d'un écoquartier. L'information est toute fraîche. Le bureau d'études environnementales vient juste d'être désigné pour reformater ces trois hectares bien situés, avec transports et commerces à proximité. Étant propriétaire du foncier, la mairie n'a pas encore décidé si elle constituera une Zac ou procèdera aux cessions terrain par terrain. Donc une affaire à suivre de très près dans les six mois à venir.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur