L’effet levier du prêt à 0% sur la mensualité

Avec un financement intégrant un prêt à 0 %, le coût de votre crédit sera forcément moins élevé, le prêt étant consenti sans intérêts. Et ce, même si vous n’obtenez que 15 000 ou 20 000 euros. Démonstration : si vous empruntez 180 000 euros sur 20 ans sans prêt à 0 %, votre mensualité s’établira à 1 207 euros et le coût de votre crédit, à 109 895 euros. En revanche, si vous obtenez un prêt à 0 % de 25 000 euros, votre mensualité s’établira à 1 143 euros, soit 64 euros d’écart, ce qui est loin d’être insignifiant, surtout si votre capacité d’endettement est limitée. Rappelons que les banques exigent un taux d’endettement souvent inférieur à 33 %, voire 30 %. D’où l’utilité de ce type de prêt. L’opération s’avère encore plus intéressante si vous bénéficiez d’un prêt à 0 % avec différé de remboursement. Une enquête de l’Anil démontre que, dans ce cas, le pouvoir d’achat de l’acquéreur augmente. “Pour une mensualité de 700 euros, on peut emprunter 113 900 euros à 5 % sur 25 ans, alors que l’on peut emprunter 123 600 euros avec un prêt à 0 % de 21 300 euros et un différé d’amortissement de 50 % auquel s’ajoute un prêt principal lissé de 102 100 euros à 5 % sur 25 ans, constate Jean Bosvieux, auteur de l’enquête en question. Le fait de bénéficier du prêt à 0 % équivaut donc, dans cet exemple, à une subvention de 8 200 euros”. Un plus dont il serait dommage de se priver, à l’heure où les taux de crédit ne cessent de grimper. Encore faut-il pouvoir bénéficier de l’aide qui reste soumise à conditions, comme toute aide de l’État.

L’effet levier du prêt à 0% sur la mensualité
L’effet levier du prêt à 0% sur la mensualité

Avec un financement intégrant un prêt à 0 %, le coût de votre crédit sera forcément moins élevé, le prêt étant consenti sans intérêts. Et ce, même si vous n’obtenez que 15 000 ou 20 000 euros. Démonstration : si vous empruntez 180 000 euros sur 20 ans sans prêt à 0 %, votre mensualité s’établira à 1 207 euros et le coût de votre crédit, à 109 895 euros. En revanche, si vous obtenez un prêt à 0 % de 25 000 euros, votre mensualité s’établira à 1 143 euros, soit 64 euros d’écart, ce qui est loin d’être insignifiant, surtout si votre capacité d’endettement est limitée. Rappelons que les banques exigent un taux d’endettement souvent inférieur à 33 %, voire 30 %. D’où l’utilité de ce type de prêt. L’opération s’avère encore plus intéressante si vous bénéficiez d’un prêt à 0 % avec différé de remboursement. Une enquête de l’Anil démontre que, dans ce cas, le pouvoir d’achat de l’acquéreur augmente. “Pour une mensualité de 700 euros, on peut emprunter 113 900 euros à 5 % sur 25 ans, alors que l’on peut emprunter 123 600 euros avec un prêt à 0 % de 21 300 euros et un différé d’amortissement de 50 % auquel s’ajoute un prêt principal lissé de 102 100 euros à 5 % sur 25 ans, constate Jean Bosvieux, auteur de l’enquête en question. Le fait de bénéficier du prêt à 0 % équivaut donc, dans cet exemple, à une subvention de 8 200 euros”. Un plus dont il serait dommage de se priver, à l’heure où les taux de crédit ne cessent de grimper. Encore faut-il pouvoir bénéficier de l’aide qui reste soumise à conditions, comme toute aide de l’État.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur